Ecoutez Radio Sputnik
    Les terroristes de Daech

    Le chef de l’EI sort de son silence pour semer la terreur

    © AP Photo / File
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    37650

    Pendant que l'intervention militaire russe en Syrie affaiblit substantiellement les organisations terroristes, les djihadistes essayent de menacer ceux qui les combattent avec succès.

    Dans un message audio publié récemment sur Internet, le chef de l’Etat islamique (EI, Daech), Abou Bakr al-Baghdadi, a menacé, en guise de représailles, de perpétrer des attaques terroristes en Russie, aux États-Unis et en Israël, rapportent des médias occidentaux.

    Si ledit enregistrement audio n'est pas unique en son genre, cela faisait sept mois que le chef du califat autoproclamé, probablement grièvement blessé dans une frappe aérienne, ne s'était pas exprimé en public.

    "La Russie, les États-Unis, Israël et tous leurs alliés, sachez qu'Allah nous a promis la victoire. Il nous a ordonné de vous combattre et nous vous vaincrons!", a martelé le chef du califat autoproclamé.

    Celui-ci d'ajouter: "Dans un avenir tout proche, si Dieu le veut, vous entendrez les pas des moudjahidines résonner (…). Notre irrésistible marche se poursuit et nous nous rapprochons toujours plus de vous".

    Al-Baghdadi a également proféré des menaces à l'égard de la Palestine, d'Israël et de l'Arabie saoudite, qui s'était auparavant engagée à mettre sur pied une coalition antiterroriste sous l'égide de plusieurs pays musulmans.

    Loin d'avoir causé de graves dégâts, les frappes menées par la coalition occidentale contre l'EI, poursuit le leader spirituel des djihadistes, ont au contraire contribué à consolider les rangs des terroristes.

    "Sachez qu'Allah favorise la victoire de ceux qui le vénèrent (…). Plus la lutte contre nous s'acharne, plus nos rangs se purifient (spirituellement, ndlr)", a déclaré le chef des terroristes, dont les propos ont été cités par l'agence Reuters.

    Malgré ces déclarations, l'intervention militaire russe en Syrie contribue substantiellement à affaiblir les organisations terroristes. La Russie effectue des frappes sur les positions de Daech en ayant déployé à la base Hmeimim une brigade spéciale d'aviation, qui comprend actuellement 44 avions et 16 hélicoptères, à la demande du président syrien Bachar el-Assad depuis le 30 septembre.

    Depuis le 17 novembre, Moscou a déclenché une nouvelle phase de l'opération aérienne en Syrie. Pour la première fois en combat réel des missiles de croisière à grande portée ont été lancés. Le 8 décembre, la Russie, aussi pour la première fois, a tiré avec succès des missiles de croisière subaquatiques à grande portée depuis le sous-marin B-237 Rostov-sur-le-Don de classe Kilo.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Daech peut devenir Frankenstein pour la Turquie
    Combattant de Daech: "Nous avons suivi un entraînement en Turquie"
    Un accord conclu entre l'Onu et Daech?
    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    Tags:
    terrorisme, djihadisme, Etat islamique, Palestine, Arabie Saoudite, Israël, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik