Ecoutez Radio Sputnik
    Le président tchèque Milos Zeman

    Pour le président tchèque, la vague migratoire est une "invasion organisée"

    © AP Photo / Petr David Josek
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    26872
    S'abonner

    Dans son message de Noël, Milos Zeman a soumis à une critique virulente les politiques qui minimisaient les problèmes liés aux migrations illégales en Europe.

    L'actuelle vague migratoire en Europe n'est qu'une "invasion organisée", a déclaré samedi le président tchèque Milos Zeman, en s'adressant à ses concitoyens à l'occasion des fêtes de Noël. 

    "J'interviens parfois en Cassandre qui met en garde contre l'entrée d'un cheval en ville (Dans la mythologie grecque, Cassandre, qui avait le don de prédire l'avenir, avertit que le cheval utilisé par les Grecs était un subterfuge qui conduirait Troie à sa perte, ndlr)…Quoi qu'il en soit, je suis profondément convaincu que nous faisons face à une invasion organisée et non à un mouvement spontané de réfugiés", a souligné M.Zeman. 

    Et d'ajouter qu'une grande majorité des migrants illégaux étaient de jeunes hommes en bonne santé, et célibataires. 

    "Pourquoi ces hommes ne prennent pas les armes pour aller se battre pour la liberté de leur pays, contre l'Etat islamique (EI,Daech)", s'est demandé le chef de l'Etat. 

    Il a vivement critiqué les politiques européens qui minimisaient les problèmes liés aux migrations illégales et tout particulièrement les politiciens tchèques qui manifestaient sur les places, en brandissant des banderoles adressées aux migrants: "La Tchéquie est notre et votre pays" et "La Tchéquie est ouverte à tous". 

    "La Tchéquie, c'est notre pays, et elle ne peut pas appartenir à tous", a martelé le président. 

    Mardi, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé qu'un million 6.500 réfugiés sont arrivés en Europe en 2015. 973.500 d'entre eux ont gagné le continent via la Méditerranée, et les 34.000 autres y sont arrivés par terre depuis la Turquie en Bulgarie et en Grèce.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Un million de migrants arrivés en Europe en 2015
    République tchèque: un geôlier pour chaque réfugié!
    Crise migratoire: des "tendances fascisantes" dans la société tchèque
    Tags:
    crise, réfugiés, migrants, Etat islamique, Organisation internationale pour les migrations (OIM), Milos Zeman, Europe, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik