Ecoutez Radio Sputnik
    Antalya

    Un chasseur russe abattu = un secteur touristique turc moribond

    © Sputnik . Vladimir Vyatkin
    International
    URL courte
    811002
    S'abonner

    Le secteur touristique turc a déjà perdu près de 12 milliards de dollars (10,9 milliards d’euros) du fait de la récente dégradation des relations entre Ankara et Moscou.

    En abattant un chasseur russe dans le ciel syrien, les militaires turcs étaient sans doute loin d'imaginer qu'ils frappaient en même temps une autre cible, à savoir l'économie de leur propre pays, notent des journalistes français. La Turquie paie à présent pour ce pas imprudent, subissant de plein fouet les sanctions russes.

    A l'incident tragique ayant entraîné la perte d'un Su-24 russe le 24 novembre dernier, la Russie a répondu par des sanctions contre Ankara qui ont frappé quatre secteurs de l'économie turque: le secteur de la construction, de l'énergie, de l'agriculture et du tourisme. Le coup porté au secteur touristique a évidemment été le plus dur à encaisser pour la Turquie. Elle a déjà perdu 4,4% des revenus provenant du tourisme, soit près de 12 milliards de dollars (10,9 milliards d'euros) à la fin du troisième trimestre de 2015, selon des journalistes de France TV.

    D'après les analystes, les sanctions russes n'auront au début qu'un effet réduit sur l'économie turque, mais si le boycott des voyagistes russes dure plus de trois mois, Ankara essuiera des pertes importantes.

    Parallèlement, d'autres pays se battent déjà pour les touristes russes. En raison des tensions internationales, le marché touristique pourrait bénéficier à l'Italie. En outre, les stations balnéaires d'Israël sont également prêtes à accueillir les touristes russes.
    Auparavant, la Russie était le deuxième pourvoyeur de touristes de la Turquie. En 2013, les stations balnéaires turques ont accueilli 4,12 millions de Russes et en 2014, 4,3 millions.

    L'avion russe Su-24 a été abattu par la Turquie le 24 novembre 2015 au-dessus de la Syrie. Ankara prétend que le chasseur a violé l'espace aérien turc, ce que la Russie dément. L'un des deux pilotes a été tué par des Turkmènes syriens, l'autre a été sauvé.

    Lire aussi:

    Touristes, welcome! Ankara ne réintroduira pas les visas pour les Russes
    La Turquie a abattu un Su-24 pour montrer son mécontentement aux Russes
    Avion abattu: Ankara perdant sur toute la ligne
    La Russie suspend le régime sans visas avec la Turquie
    Tags:
    sanctions, tourisme, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik