International
URL courte
12202
S'abonner

Malgré le fait que les autorités américaines suppriment les camps de sans-abris dans plusieurs villes du pays, les Démocrates se montrent charitables en se prononçant pour l’accueil des réfugiés d'une ville du Proche-Orient. Une bonne initiative en soi, mais qui se heurte à un problème de taille : cette ville n'existe pas…

Environ la moitié des représentants du Parti démocrate américain ont accepté d'accueillir des migrants provenant d'Agrabah, une ville imaginaire tirée du célèbre dessin animé Aladin. Les consonances vaguement arabes de ce nom ont poussé de nombreux sondés à penser qu'il s'agissait d'une ville syrienne.

​Sur plus de mille Démocrates interrogés par l'institut de sondage WPA Research, 44% se sont prononcés pour l'accueil des réfugiés en provenance de cette ville, contre 27% de personnes contre.

​Ce n'est pas la première fois que cette ville imaginaire figure dans les sondages. La semaine dernière, l'institut de sondage Public Policy Polling a posé, non sans une pointe d'ironie, la question suivante aux citoyens américains: "Etes-vous pour ou contre le bombardement d'Agrabah?".

Sur les 532 électeurs républicains interrogés par Public Policy Polling, 30% se sont prononcés en faveur du bombardement d'Agrabah. La situation est un peu différente chez les Démocrates: seulement 19% de leurs électeurs se sont prononcés pour le bombardement de cette cité fictive, contre 36% de votes contre.

Il ne serait pas surprenant qu'un vote soit organisé au Sénat américain afin de déterminer s'il faut accueillir des réfugiés en provenance d'Agrabah ou plutôt frapper cette ville en tant que fief de Daech.

On ne saurait que conseiller aux sénateurs de visionner ce célèbre dessin animé avant de voter, une piqûre de rappel est toujours la bienvenue… 

Lire aussi:

Démantèlement des camps de sans-abris à travers les USA
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
migrants, dessin animé, sondage, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook