Ecoutez Radio Sputnik
    Des chars turcs près de la frontière turco-irakienne

    Irak: le contingent turc quitte un camp près de Mossoul

    © AP Photo / Burhan Ozbilici,
    International
    URL courte
    9581
    S'abonner

    Les militaires turcs déployés à Bachika, près de Mossoul (Irak), ont commencé à se retirer du camp d'entraînement aménagé dans cette région en vue de former les volontaires locaux combattant contre les terroristes.

    Le contingent turc quitte progressivement le camp d'entraînement de Bachika (province de Ninive), a annoncé dimanche la chaîne de télévision irakienne Al Sumaria, citant le conseil de la province. La chaîne précise qu'une centaine de militaires turcs restent encore dans le camp.

    "Les militaires turcs se retirent progressivement du camp d'entraînement de Bachika", a déclaré à Al Sumaria le vice-président du conseil provincial Nur ad-Din Qablan.

    "Le nombre de militaires turcs restés à Bachika est d'environ 100 personnes, les instructeurs y compris", a indiqué l'interlocuteur de la chaîne. Selon lui, "il s'agit d'un groupe équipé de canons et de chars et qui bénéficie d'un soutien logistique".

    D'après les autorités irakiennes, le 4 décembre, des soldats et des blindés turcs sont entrés dans la province de Ninive sous prétexte de former des volontaires locaux engagés dans la lutte contre les terroristes. Les ministères irakiens des Affaires étrangères et de la Défense ont qualifié la présence du contingent turc "d'action hostile" violant la souveraineté du pays.

    Le premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, avait auparavant déclaré qu'Ankara maintiendrait sa présence militaire jusqu'à la libération de la ville de Mossoul actuellement occupée par le groupe djihadiste Etat islamique (Daech).

    D'après le chef du gouvernement turc, "le camp de Bachika, situé à 30 kilomètres de Mossoul, est un site d'entraînement aménagé pour appuyer les milices locales qui se battent contre le terrorisme".

    Lire aussi:

    Ligue arabe: la Turquie viole le droit international en intervenant en Irak
    L'Irak déposera une plainte contre la Turquie à l'Onu d'ici deux jours
    La Turquie porte une frappe aérienne en Irak
    Tags:
    centre d'entraînement, retrait, Etat islamique, Ahmet Davutoglu, Mossoul, Turquie, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik