International
URL courte
56951
S'abonner

Moscou n'a pas l'intention de suspendre sa coopération avec Ankara, mais il faut donner une "réponse adéquate aux actions hostiles", selon le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch.

La Russie élargira ses sanctions imposées à la Turquie après l'incident avec le chasseur Su-24, a déclaré le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch.

"Nous allons prendre de nouvelles mesures qui seront bientôt annoncées, le chef du gouvernement (Dmitri Medvedev, ndlr) les a déjà énumérées lors des réunions", a indiqué le vice-premier ministre, ajoutant que les autorités russes entendaient "suivre progressivement cette voie".

Toutefois, il a souligné que le gouvernement n'avait pas pour objectif d'"abandonner la coopération avec la Turquie", tout en estimant qu'il fallait "donner une réponse adéquate aux actions hostiles (aux intérêts de la Russie, ndlr)".

Auparavant, le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu a déclaré qu'Ankara faisait de gros efforts pour rétablir les relations bilatérales avec Moscou.

"Nous faisons de gros efforts pour surmonter cette période (de crise, ndlr). Ne vous en faites pas, un jour viendra où les relations entre la Turquie et la Russie se réchaufferont", a indiqué le ministre. Il a souligné que depuis le début de la crise dans les relations entre les deux pays, la Turquie "n'avait entamé aucune démarche négative à l'égard de la Russie".

Toutefois, le président russe Vladimir Poutine a déclaré lors de sa conférence de presse qu'il ne voyait pas de perspectives de rétablissement des relations avec Ankara.

Lire aussi:

La Turquie a abattu un Su-24 pour montrer son mécontentement aux Russes
La Turquie confirme de facto avoir planifié l’attaque du Su-24 russe
Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Tags:
sanctions, Arkadi Dvorkovitch, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook