International
URL courte
41813
S'abonner

L'Ukraine est victime de la politique de l'UE qui lui a imposé de choisir entre Moscou et Bruxelles, ce que les leaders européens regrettent en coulisse.

La majorité écrasante des membres de l'Union européenne qualifient d'erreur la confrontation de l'UE avec la Russie au sujet de l'Ukraine, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Parfois ce qu'ils disent du haut de la tribune contredit ce qu'ils te disent en tête-à-tête, quand personne ne les entend. Et en personne, la majorité écrasante des membres de l'Union européenne me disent des choses que je considère comme raisonnables, à savoir qu'il est très mal venu d'être en conflit avec la Russie au sujet de l'Ukraine, laquelle est elle-même victime de la politique de l'UE qui l'a placée devant un choix cornélien", a-t-il indiqué.

Moscou, selon le ministre, n'a pas fait de même.

"L'Ukraine a rompu l'accord promu par les Français, les Allemands et les Polonais. Le lendemain, au lieu d'un gouvernement d'unité nationale, on a eu le droit à un coup d'Etat. Et ils disent tous (à Paris, Berlin, et Varsovie, ndlr): "eh bien, ils vont se calmer, il faut respecter les accords de Minsk, eux seuls rendront possible la coopération et la mise en place d'un partenariat stratégique. Mais quand ils se rassemblent et parlent du haut de la tribune, ils sont beaucoup moins éloquents", selon M. Lavrov.

Des représentants de l'Ukraine et de plusieurs pays occidentaux ont plus d'une fois accusé la Russie d'ingérence dans le conflit en cours dans le Donbass (région du sud-est de l'Ukraine qui n'a pas accepté le coup d'Etat de février 2014 et qui réclament l'indépendance, ndlr), sans preuves à l'appui. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié ces assertions d'"insinuations publiques infondées". L'UE et les Etats-Unis ont introduit des sanctions contre la Russie malgré le fait que Moscou ait à plusieurs reprises déclaré n'avoir rien à voir avec les événements dans le sud-est de l'Ukraine. Elle n'est pas partie prenante dans le conflit et souhaite simplement que l'Ukraine surmonte cette crise politique et économique.

Lire aussi:

Zone de libre-échange Ukraine-Russie: Kiev répondra
Poutine: l'attitude de la délégation de l'UE n'est pas très "européenne"
L'abrogation des visas pour l'Ukraine d'ici 2016
Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Tags:
Union européenne (UE), Sergueï Lavrov, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook