International
URL courte
La Turquie abat un Su-24 russe (187)
961045
S'abonner

Le président russe Vladimir Poutine a apporté des ajustements au décret prévoyant l’introduction des mesures économiques envers la Turquie. Auparavant, le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch avait déclaré que Moscou n'avait pas l'intention de complétement suspendre sa coopération avec Ankara.

Le président russe Vladimir Poutine a signé un décret prévoyant l'application de mesures économiques à la Turquie, rapporte le service de presse du Kremlin.

"Le président russe a signé un décret portant sur le changement de la loi du 28 novembre dernier sur les mesures à prendre pour garantir la sécurité nationale de la Fédération de Russie, protéger les citoyens russes contre les crimes et d'autres actes illégaux et portant aussi sur les mesures économiques spéciales envers la Turquie", lit-on dans le communiqué.

Les mesures visent notamment des organisations liées à la Turquie.

Les tensions entre Moscou et Ankara ont commencé suite à l'attaque de chasseur F-16 turc contre un bombardier russe Su-24 dans l'espace aérien syrien le 24 novembre. Un missile tiré par le F-16 a abattu l'avion russe engagé dans l'opération antiterroriste en Syrie et a provoqué la mort d'un pilote. Le président Poutine a qualifié la destruction de l'avion de "coup dans le dos" porté par les complices des terroristes. Il a déclaré que cette tragédie aurait de graves conséquences pour les relations entre Moscou et Ankara.

Dossier:
La Turquie abat un Su-24 russe (187)

Lire aussi:

Su-24: Poutine n'exclut pas que la Turquie ait voulu "lécher les Américains à un endroit"
Poutine: la boîte noire du Su-24 ne changera pas la riposte envers la Turquie
Or noir de l'EI à la Turquie: la presse allemande donne raison à Poutine
Un ouvrier décapité par une pelleteuse sur un chantier près de Rouen, à une semaine de la retraite
Tags:
décret, sanctions, Vladimir Poutine, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook