Ecoutez Radio Sputnik
    visite à Jérusalem,Piotr Porochenko

    Le Jerusalem Post dénonce le néonazisme des Ukrainiens

    © AFP 2018 Gali Tibbon
    International
    URL courte
    80402

    Le chef de file du Parti radical d'Ukraine Oleg Liachko a blâmé le président ukrainien Piotr Porochenko qui s'était excusé auprès d'Israël pour le rôle des Ukrainiens dans l'Holocauste.

    "Les Ukrainiens n'ont jamais connu une telle humiliation de toute leur histoire", a déclaré M.Liachko cité par le quotidien Jerusalem Post. Le directeur du Centre Simon-Wiesenthal Efraim Zuroff, pour sa part, n'est nullement étonné par cette déclaration. Selon lui, la responsabilité pour la montée du néonazisme en Ukraine incombe aux autorités du pays.

    Une vidéo sur laquelle le député ukrainien Artiom Vitko glorifie Adolf Hitler a été diffusée juste au moment où Oleg Liachko condamnait le président d'Ukraine Piotr Porochenko pour s'être excusé pour la participation de l'Ukraine à l'holocauste, communique le Jerusalem Post.

    Lors de sa visite à Jérusalem, M.Porochenko a déclaré devant la Knesset (parlement monocaméral de l'Etat d'Israël): "Nous ne devons pas oublier les événements négatifs de l'histoire, l'époque à laquelle des complices aidaient les nazis. Quand l'Ukraine s'est formée, nous avons déjà demandé pardon, et je demande pardon ici, dans la Knesset, devant les enfants et les petits-enfants des victimes de l'Holocauste, devant tous les citoyens d'Israël".

    Oleg Liachko a violemment critiqué le président pour ces paroles. "L'histoire ukrainienne n'a jamais connu une telle humiliation… C'est la même chose que d'accuser les Géorgiens et les Juifs des famines soviétiques en Ukraine en appelant aux sauvageries de Djougachvili (Staline), Beria, Kaganovitch, etc."

    Le directeur du Centre Simon-Wiesenthal de Jérusalem Efraim Zuroff voit dans cette situation de graves problèmes de la démocratie ukrainienne dont les acteurs, à en juger d'après les déclarations d'un membre du parlement exaltant Hitler, n'abandonnent pas les tentatives pour interpréter à leur façon la Seconde Guerre mondiale et l'Holocauste. Selon lui, les mêmes problèmes sont propres à d'autres Etats post-soviétiques de l'Europe de l'Est, en particulier à la Lituanie, à la Lettonie, à l'Estonie et à la Hongrie.

    Mais Efraim Zuroff se dit nullement étonné par les déclarations d'Oleg Liachko. "Les dirigeants ukrainiens ne doivent pas faire semblant d'être surpris, car ils portent pour cela au moins une part de responsabilité".

    En 2015, le parlement ukrainien a officiellement reconnu les mérites des Ukrainiens ayant collaboré avec les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Les organisations juives ont vivement dénoncé ce geste. Elles sont préoccupées par les conséquences de l'exaltation des antisémites. Dans son entretient au Jerusalem Post, Piotr Porochenko a déclaré que de cette façon le gouvernement avait rendu hommage aux combattants pour l'indépendance nationale.

     

    Lire aussi:

    Pologne-Ukraine: la glorification de l'UPA rend impossible le dialogue
    En Pologne, le spectre du massacre de Volhynie toujours présent
    Croatie: slogan nazi sur une plaque commémorative, insulte aux victimes de la Shoah
    Tags:
    Holocauste, Centre Simon Wiesenthal, Knesset, Oleg Liachko, Joseph Staline, Piotr Porochenko, Israël, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik