International
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
61369
S'abonner

Les frappes aériennes russes visant des tankers de Daech transportant du pétrole syrien en Turquie ont révélé l'étendue du pillage de carburant, selon le ministre syrien de l'Industrie de l'électricité.

Le ministre syrien de l'Industrie de l'électricité Imad Khamis a mis en évidence l'importance de l'opération militaire russe en Syrie ayant permis de démasquer la perte de fonds étatiques. 

"Le gouvernement turc et d'autres groupements qui lui sont alliés ont joué un rôle important dans le vol du pétrole syrien. C'est l'un des facteurs ayant le plus grand impact sur le secteur pétrolier et énergétique (syrien, ndlr)", a déclaré Imad Khamis à l'agence Sputnik.

"Ces derniers temps, on a pu voir un grand nombre de citernes et de tankers transportant illicitement du pétrole syrien volé en Turquie bombardés par les forces armées russes. Cela a permis d'exposer au grand jour le volume de pétrole que perd le gouvernement syrien. Il en a besoin pour produire de l'électricit", a-t-il poursuivi.

Le ministère russe de la Défense organise régulièrement des briefings où sont montrées des photos et vidéos présentant les résultats des opérations militaires des forces aériennes russes en Syrie.

L'état-major général des forces aériennes russes a décrit, vendredi, l'un des nouveaux itinéraires de la contrebande du pétrole syrien extrait illégalement par les terroristes de Daech: des camions font tout d'abord un raccourci en Irak pour ensuite atteindre la Turquie. 


Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

La Russie répond à Daech et venge l’Europe
La réponse des internautes musulmans à l’appel de Daech
Les USA tirent-ils profit de la montée de Daech?
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
Tags:
trafic de pétrole, frappe aérienne, camion-citerne, contrebande, pétrole, Etat islamique, Imad Khamis, Syrie, Syrte, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook