Ecoutez Radio Sputnik
    Daech

    Daech "réglemente" l'entretien des femmes esclaves

    © Photo. Screenshot
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    3129
    S'abonner

    L'organisation terroriste Etat islamique a dressé un code visant à régulariser l'entretien des femmes tenues en esclavage.

    Drapeau de Daech
    © AP Photo / Raad Adayleh
    Les nouvelles règles ou fatwas sont tombées entre les mains des forces spéciales américaines des suites d'un raid en Syrie en mai dernier. Certains extraits de ce document ont été publiés aujourd'hui par Reuters.

    Les fatwas réglementent, entre autres, le temps où le propriétaire d'une esclave peut avoir des relations intimes avec elle. Les règles interdisent à un père et un fils d'avoir des relations sexuelles avec la même femme. Et dans l'éventualité où un djihadiste tient en esclavage une mère et sa fille, le code ne permet d'avoir de rapports qu'avec une seule d'entre elles.

    Par ailleurs, les "théologiens" djihadistes et les auteurs de ce code qui semble avoir été emprunté de l'époque médiéval considèrent comme normale toute tentative d'imposer par la force les rapports sexuels aux femmes.

    L'Onu et certaines organisations de défense des droits de l'homme ont plusieurs fois accusé l'Etat islamique d'avoir violé quelques milliers de femme et de filles de plus de 12 ans.

    Un pilote russe  à la base de Hmeimim
    © AP Photo / Dmitry Steshin, Komsomolskaya Pravda
    Dans son rapport publié en avril, Human Rights Watch annonçait que les djihadistes marchandaient des femmes capturées ou en faisait don.

    Auparavant, la représentante du Secrétaire général de l'Onu Haja Zainab Hawa Bangura a confirmé l'existence d'une liste de prix des enfants esclaves distribuée parmi les rebelles islamistes. Selon cette liste, le prix d'un esclave oscille entre 165 dollar (pour un garçon ou une fille de moins de 9 ans) et 124 dollars (pour un enfant de 11 à 16 ans).

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Un journaliste syrien opposant à Daech assassiné en Turquie
    Ce bataillon féminin qui lutte contre Daech. VIDÉO
    Tags:
    esclavage, terrorisme, djihadisme, Human Rights Watch (HRW), ONU, Etat islamique, Royaume-Uni, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik