International
URL courte
Crise migratoire (789)
226
S'abonner

L'agence européenne de surveillance des frontières Frontex a annoncé mardi le déploiement de 293 garde-frontières et de 15 bateaux dans les îles grecques, en réponse à une demande d'Athènes, informe l'AFP.

"Frontex a commencé hier (lundi) le déploiement de 293 fonctionnaires et de 15 bateaux dans les îles grecques, dans le cadre d'une nouvelle opération nommée Poseidon Rapid, suite à la demande de la Grèce d'une aide supplémentaire à ses frontières extérieures en mer Egée", a indiqué l'agence dans un communiqué.

"Le nombre de garde-frontières déployés sera progressivement augmenté à plus de 400, ainsi que le nombre de bateaux, de véhicules et d'autres équipement techniques, pour aider les autorités nationales à gérer la pression migratoire sans précédent aux frontière extérieures de la Grèce", a ajouté Frontex qui a son siège à Varsovie.

La très grande majorité des réfugiés et migrants vers l'Europe en 2015 — plus de 821.000 sur un million d'entrées — est passée par la Grèce. 816.000 d'entre eux sont arrivés par la mer.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), près de 3.700 migrants, pour la plupart fuyant les conflits en Syrie et ailleurs, sont morts ou portés disparus cette année en mer: environ 700 en tentant de traverser la mer Egée pour rejoindre la Grèce et près de 3.000 en Méditerranée en direction de l'Italie.

 

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Quand Ankara aggrave la crise migratoire
Pour le président tchèque, la vague migratoire est une "invasion organisée"
La crise migratoire à l'origine de troubles dans plusieurs villes de l'Europe
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Tags:
crise migratoire, réfugiés, Frontex (agence européenne pour la surveillance des frontières), Organisation internationale pour les migrations (OIM), Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik