International
URL courte
831025
S'abonner

L'Ukraine est menacée de dévastation, l'inflation progresse, et les crédits étrangers ne sont pas capables de sauver l'économie du pays.

Kiev devrait reconnaître que ses projets de rejoindre l'UE ont fait fiasco, écrit le Deutsche Wirtschafts Nachrichten.

Selon l'édition, même si le Fond monétaire international (FMI) a déployé d'importants efforts afin de l'aider à se rétablir, le risque d'une hyperinflation persiste et le pays s'avance vers un défaut.

La Banque nationale d'Ukraine a déjà déclaré qu'au cours de l'année qui se termine l'inflation dans le pays avait augmenté de plus de 44%, tandis que l'année dernière cet indice n'avait pas excédé 24,9%. Cours économique insensé, corruption et guerre civile dans l'est ont mis le pays au bord de la faillite nationale.

A force de manœuvres juridiques, le FMI a essayé de suspendre la destruction totale de l'économie ukrainienne. Pour lever l'épée de Damoclès de la dette envers la Russie, le fond a modifié à la hâtes ses règles et a la possibilité actuellement d'octroyer des crédits aux pays débiteurs insolvables, poursuit le DWN.

Ce n'est qu'en 2015 que l'Ukraine a obtenu approximativement 10 milliards de dollars de prêts de la part du fond et d'autres organisations créancières internationales. Néanmoins, ces fonds n'ont pas permis d'améliorer la situation économique dans le pays. Si la dévaluation se poursuit à la même cadence, non seulement Kiev épuisera rapidement ses crédits, mais également sa crédibilité, souligne le Deutsche Wirtschafts Nachrichten. 

Pour le moment, l'Ukraine vit aux dépens des contribuables européens et américains, à qui les autorités de leurs pays n'ont pas demandé s'ils étaient prêts à investir dans un état économiquement incurable, conclut l'édition.

Lire aussi:

Saakachvili: la situation en Ukraine n’a jamais été aussi mauvaise
Kiev se déclare incapable de rembourser sa dette envers la Russie
Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Tags:
défaut de paiement, dette, Fonds monétaire international (FMI), Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook