International
URL courte
548
S'abonner

Le gouvernement de la chancelière Angela Merkel examine la possibilité d'apporter des changements législatifs afin de prévenir l'accès des migrants en provenance d’autres pays européens à des allocations de l’Etat allemand.

Les éventuelles modifications à la législation sont discutées suite aux déclarations des autorités allemandes locales qui ont expliqué qu'elles ne pourraient pas effectuer les paiements des allocations nécessaires aux migrants européens dans les limites de la législation actuelle, annonce The Telegraph.

Andrea Nahles, ministre allemande du travail et de la sécurité sociale, s'est exprimée à ce sujet. Selon sa déclaration, il est possible de trouver une voie légale pour empêcher les migrants de l'UE de profiter des allocations allemandes. Dans un entretien accordé au journal Rheinische Post, Mme Nahles a souligné la nécessité de protéger les autorités locales dans le cadre de ces mesures sociales.

La discussion actuelle est liée aux problèmes des règles touchant les questions migratoires au sein de l'Union européenne ainsi que de l'avenir même de l'institution. Ces derniers temps, le premier ministre britannique David Cameron a manifesté des efforts pour soutenir la réforme de l'UE, avant le référendum sur la présence du Royaume-Uni dans l'organisation. M.Cameron estime que les migrants en provenance des autres pays de l'UE ne devaient pas pouvoir accéder aux allocations pendant une période de quatre ans.

Au début, certains dirigeants européens s'étaient opposés à la démarche du premier ministre britannique, insistant qu'il s'agissait d'une violation des droits des citoyens européens. Cependant, l'Allemagne a entamé des discussions à ce sujet et promis de trouver une solution législative convenable.

Lire aussi:

Les migrants en Allemagne devraient suivre des cours d'intégration
Des migrants campent sur la place de la République à Paris
Un million de migrants arrivés en Europe en 2015
Le Royaume-Uni perd de vue 40.000 migrants
Tags:
migrants, Union européenne (UE), David Cameron, Angela Merkel, Royaume-Uni, Europe, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook