Ecoutez Radio Sputnik
    Les forces irakiennes entrent dans Ramadi

    Irak: 22.000 tués et blessés en 2015

    © AP Photo / Rwa Faisal
    International
    URL courte
    6010

    En 2015, attaques terroristes, violences et conflit armé témoignent d'une recrudescence des activités du groupe islamique Daech en Irak.

    "En 2015, un total de 22.370 civils (policiers et habitants de la province d'Al-Anbar compris) sont devenus victimes. 7.515 d'entre eux ont été tués et 14.855 blessés", a déclaré la Mission d'assistance des Nations unies pour l'Irak (MANUI) sur Facebook. La déclaration précise que 506 civils ont été tués et 867 blessés rien qu'en décembre. Au cours de la même période on recense 474 militaires tués et 377 blessés.

    La situation demeure tendue en Irak en raison de l'activité du groupe radical Etat islamique dont les attaques et attentats terroristes font toujours plus de victimes, au premier chef parmi la population civile.

    En trois ans les terroristes sont parvenus à s'emparer de territoires importants en Irak et en Syrie. En outre, ils tentent d'étendre leur influence dans des pays d'Afrique du Nord, notamment en Libye. Selon certaines estimations, le territoire contrôlé par Daech représenterait une superficie d'environ 90.000 km2. Les données sur les effectifs de l'organisation terroriste varient entre 50.000 et 200.000 hommes.

    Lundi, l'armée irakienne a annoncé la reconquête définitive de la ville de Ramadi dans la province d'Al-Anbar contrôlée par Daech depuis l'été 2015. Plus tard, le gouverneur de la province Suhaib al-Rawi a annoncé que la ville n'avait été libérée qu'à 80%.

     

    Lire aussi:

    L'armée irakienne annonce la "libération" totale de Ramadi
    837 femmes exécutées par Daech à Mossoul irakien depuis 2014
    L'armée irakienne reprend Ramadi à Daech
    Tags:
    Facebook, Inc, Mission d'assistance des Nations unies pour l'Irak (MANUI), Suhaib al-Rawi, Ramadi, Al-Anbar, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik