Ecoutez Radio Sputnik
    Le croiseur lance-missiles russe Variag

    Le croiseur russe Variag entre en Méditerranée

    © Sputnik . Vitaly Ankov
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    44800
    S'abonner

    Le navire fait route vers la Syrie où il remplacera le croiseur Moskva, vaisseau-amiral de la flotte russe de la mer Noire, qui protège les avions russes déployés à la base aérienne de Hmeimim.

    Le croiseur Variag de la flotte russe du Pacifique est entré dimanche en mer Méditerranée, a annoncé le porte-parole de la région militaire russe de l'Est, Roman Martov.

    "Le vaisseau-amiral de la flotte du Pacifique, le croiseur lance-missiles Variag est passé par le canal de Suez avant d'entrer en Méditerranée dans le cadre de sa mission", a indiqué le porte-parole.

    Le Variag fait route vers la Syrie où il remplacera le croiseur lance-missiles Moskva qui protège depuis un mois la base aérienne de Hmeimim et la zone de l'opération antiterroriste russe en Syrie. Le Moskva fait partie d'un groupe naval comprenant au total 11 navires.

    Selon le porte-parole, le croiseur Variag a traversé le Pacifique et l'océan Indien avant de faire une escale de ravitaillement à Oman fin décembre.

    "Un groupe naval de la flotte du Pacifique commandé par l'amiral Alexandre Iouldachev et comprenant le croiseur Variag, le destroyer Bystry, le pétrolier Boris Boutoma et le remorqueur Alataou a effectué une visite informelle en Inde du 6 au 12 décembre. Ensuite les navires russes ont participé aux exercices navals internationaux Indra Navy 2015", a rappelé M.Martov.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    Le croiseur lance-missiles Moskva
    Un croiseur russe au large de la Syrie, prêt à neutraliser toute menace
    Tags:
    lutte antiterroriste, croiseur lance-missiles Variag, Moskva (croiseur lance-missiles), Flotte russe du Pacifique, Roman Martov, Méditerranée, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik