International
URL courte
La crise irano-saoudienne (2016) (46)
45594
S'abonner

Les autorités iraniennes doivent arrêter "de s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays".

Les relations entre Riyad et Téhéran seront rétablies lorsque l'Iran arrêtera "de s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays, y compris dans les nôtres", a déclaré le représentant permanent de l'Arabie saoudite auprès de l'Onu Abdallah al-Mouallimi cité par Reuters.

Riyad a rompu dimanche les relations diplomatiques avec Téhéran à la suite d'attaques contre ses missions diplomatiques à Téhéran et Machhad, incendiées samedi soir. La crise a éclaté samedi entre l'Arabie saoudite sunnite et l'Iran chiite suite à l'exécution du chef religieux chiite Nimr Al-Nimr ainsi que 46 autres personnes condamnées pour "terrorisme" par le royaume saoudien.

Bahreïn et le Soudan ont suivi l'exemple de l'Arabie saoudite et rompu lundi ses relations diplomatiques avec l'Iran. Les Emirats arabes unis se sont quant à eux limités à rappeler lundi leur ambassadeur de Téhéran et à "réduire le nombre de diplomates iraniens" dans le pays.

Dossier:
La crise irano-saoudienne (2016) (46)

Lire aussi:

L'Arabie saoudite annonce la rupture de ses relations diplomatiques avec l'Iran
Bahreïn rompt ses relations diplomatiques avec l'Iran
Les Emirats arabes unis rappellent leur ambassadeur de Téhéran
Le Soudan rompt les relations diplomatiques avec l'Iran
Tags:
Abdallah al-Mouallimi, Iran, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik