International
URL courte
54563
S'abonner

Le groupe terroriste Etat islamique se serait doté des moyens de fabriquer des armes capables d'abattre des avions militaires et civils, ainsi que de produire des voitures piégées commandées à distance.

Selon la chaîne de télévision Sky News, des chercheurs et des experts militaires travaillant pour Daech à Rakka, "capitale" du groupe en Syrie, auraient fabriqué des accumulateurs de chaleur artisanaux pour les missiles sol-air, ce qui permet de construire des têtes chercheuses à infrarouge.

Sur des vidéos dont dispose la chaîne, on voit qu'à l'heure actuelle les djihadistes sont capables de remettre en service des milliers de missiles considérés comme obsolètes et retirés de l'exploitation par les gouvernements occidentaux.

Sky News signale que les têtes chercheuses à infrarouge pourraient être utilisées pour attaquer des avions de ligne et des avions de guerre et que leur précision de guidage atteindrait 99%.

Le quotidien Independent communique, se référant à des experts, que des groupes terroristes avaient depuis longtemps accès à de telles armes, cependant la construction d'un accumulateur de chaleur indispensable pour le fonctionnement des missiles est un problème extrêmement compliqué en l'absence de connaissances techniques.

En outre, les vidéos montrent des expériences faites avec des voitures piégées commandées à distance et qui ont un mannequin à la place du conducteur.

Le groupe terroriste Etat islamique présente actuellement une des principales menaces à la sécurité mondiale. En trois ans, les terroristes sont parvenus à s'emparer de territoires énormes en Irak et en Syrie. Ils tentent de propager leur influence en Afrique du Nord, notamment en Libye. Selon certaines estimations, la superficie des territoires contrôlés par Daech est évaluée à 90.000 kilomètres carrés.

 

Lire aussi:

Un raid français détruit un site de fabrication de roquettes de Daech en Syrie
Daech perd ses territoires en Irak et en Syrie
Les Etats-Unis ne comptent pas venir à bout de Daech en 2016
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Tags:
Etat islamique, Raqqa, Libye, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook