Ecoutez Radio Sputnik
    Le champ de bataille des forces hostiles au président Bachar al-Assad et celles gouvernementales, non loin d'Alep

    Syrie: tout retard coûte des vies humaines

    © AFP 2018 Thaer Mohammed
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    52332

    Chaque jour de retard pris dans le règlement de la crise syrienne coûte des vies, a fustigé Filippo Grandi, Commissaire général de l'office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, lors d'un point de presse à Genève.

    Une prison
    © East News. Muhammed Muheisen

    Les participants aux pourparlers sur le dossier syrien ne doivent pas oublier qu'au moment même où ils sont assis à la table des négociations, un grand nombre de personnes se trouvant au cœur du conflit perdent la vie, et ceci tous les jours.

    "Autant que je comprenne, les participants sont d'avis divergents. Mais j'espère que tous les acteurs influents de ces pourparlers, et en particulier ce qui peuvent peser de manière certaine sur la résolution du conflit, n'oublient pas que chaque jour qui passe voit le bilan humain s'alourdir. De nombreuses personnes perdent la vie, tombent malades, perdent leurs emplois, sont privés d'instruction et vivent dans des conditions inhumaines", a affirmé M. Grandi.

    "Pour eux, chaque jour compte, et plus nous passerons de temps à négocier, plus les conséquences seront désastreuses, et un jour, nous aurons vraiment honte d'avoir établi la paix si tard", a mis en garde le politique.

    Les discussions sur la Syrie sont prévues le 25 janvier à Genève. Jusqu'à cette date, Staffan de Mistura, secrétaire général des Nations unies sur la Syrie, doit finir ses rencontres avec tous les participants au processus de règlement de la crise.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Riyad participera au dialogue sur la Syrie malgré les tensions dans la région
    Daech perd ses territoires en Irak et en Syrie
    En Syrie, la journaliste qui narguait Daech exécutée
    Un conflit entre Téhéran et Riyad entraverait le règlement en Syrie
    Syrie: l'armée détruit un tunnel secret de Daech
    Syrie: une ville stratégique reprise aux djihadistes suite à des combats acharnés
    Ankara s'énerve face à l'influence russe en Syrie
    Tags:
    crise syrienne, ONU, Filippo Grandi, Genève, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik