Ecoutez Radio Sputnik
    L’Iran ferme sa frontière aux produits saoudiens

    L'Iran ferme sa frontière aux produits saoudiens

    © AP Photo/ Ronald Zak
    International
    URL courte
    La crise irano-saoudienne (2016) (46)
    85415791

    Les autorités iraniennes ont pris la décision d'interdire toutes les importations de produits saoudiens suite à la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays.

    "L'Iran interdit l'importation de tous les produits fabriqués en Arabie saoudite suite à la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays", annonce jeudi sur son compte Twitter la chaîne d'information internationale iranienne Press TV.

    La décision a été prise lors d'une réunion du Cabinet du président iranien Hassan Rouhani.

    A cet égard, le chef adjoint du corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI) a déclaré que l'Arabie Saoudite s'effondrerait dans les prochaines années si elle continuait à poursuivre ses politiques sectaires dans la région.

    "La politique du régime saoudien aura un effet domino et ils (les Saoudien, ndlr) seront ensevelis par l'avalanche qu'ils ont eux-mêmes créée," annonce l'agence iranienne d'information Fars, citant le général de brigade du GRI Hossein Salami.

    Salami a comparé les politiques saoudiennes à celles de Saddam Hussein, le président irakien renversé par les forces américaines en 2003.

    "Le chemin qui a été pris par le régime saoudien est le même que celui qui a été pris par Saddam dans les années 1980 et 1990. Il a commencé une guerre avec l'Iran, exécuté d'éminents dignitaires religieux et des hauts fonctionnaires, supprimé des dissidents et il a finalement eu un destin funeste."

    Le 3 janvier 2016 Riyad a rompu les relations diplomatiques avec Téhéran à la suite des attaques contre ses missions diplomatiques à Téhéran et Machhad. La crise a éclaté entre l'Arabie saoudite et l'Iran suite aux exécutions du chef religieux chiite Nimr Al-Nimr et de 46 autres personnes condamnées pour "terrorisme" par le royaume saoudien.

    Le Bahreïn, le Soudan et le Djibouti ont également rompu leurs relations avec l'Iran cette semaine, les Émirats arabes unis ont abaissé ses relations, le Koweït et le Qatar ont rappelé leurs ambassadeurs après que l'ambassade saoudienne à Téhéran ait été pris d'assaut par des manifestants.

     

    Dossier:
    La crise irano-saoudienne (2016) (46)

    Lire aussi:

    L'ambassade d'Iran au Yémen frappée par l'Arabie Saoudite
    Djibouti rompt les relations diplomatiques avec l'Iran
    Conflit Iran-Arabie saoudite: Bagdad assumera la médiation
    Bahreïn interrompt ses liaisons aériennes avec l'Iran
    Tags:
    commerce, rupture, execution, relations diplomatiques, embargo, importations, Twitter, Nimr Baqer al-Nimr, Saddam Hussein, Hassan Rohani, Riyad, Téhéran, Qatar, Koweït, Arabie Saoudite, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik