International
URL courte
La crise irano-saoudienne (2016) (46)
36434
S'abonner

La décision de rompre les relations diplomatiques avec l'Iran a été prise en réponse à "l'ingérence continuelle dont l'Iran fait preuve dans les affaires intérieures de la Somalie", rapporte le ministère somalien des Affaires étrangères en exigeant le départ sous 72H des membres de la représentation diplomatique iranienne.

Le ministère somalien des Affaires étrangères a annoncé jeudi rompre ses relations diplomatiques avec Téhéran.

"Nous avons pris cette mesure après un examen attentif et en réponse à l'intervention continuelle de l'Iran dans les affaires intérieures de la Somalie", a annoncé le ministère, en précisant que les membres de la représentation diplomatique iranienne avaient 72 heures pour quitter la Somalie.

Le 3 janvier 2016 l'Arabie saoudite a rompu ses relations diplomatiques avec l'Iran à la suite des attaques contre ses missions diplomatiques à Téhéran et Machhad. Une crise a éclaté entre l'Arabie saoudite et l'Iran suite aux exécutions du chef religieux chiite Nimr Al-Nimr et de 46 autres personnes condamnées pour "terrorisme" par le royaume saoudien.

Bahreïn, le Soudan et le Djibouti ont également rompu leurs relations avec l'Iran cette semaine. Les Émirats arabes unis ont pour leur part abaissé leurs relations alors que le Koweït et le Qatar ont rappelé leurs ambassadeurs.

Dossier:
La crise irano-saoudienne (2016) (46)

Lire aussi:

L'Iran ferme sa frontière aux produits saoudiens
Djibouti rompt les relations diplomatiques avec l'Iran
Bahreïn interrompt ses liaisons aériennes avec l'Iran
Le Soudan rompt les relations diplomatiques avec l'Iran
Bahreïn rompt ses relations diplomatiques avec l'Iran
Tags:
rupture, relations diplomatiques, Djibouti, Riyad, Téhéran, Qatar, Bahreïn, Somalie, Koweït, Émirats Arabes Unis, Soudan, Arabie Saoudite, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook