International
URL courte
Le test nord-coréen d'une bombe H (2016) (15)
25717
S'abonner

Selon les dernières informations de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBT), la magnitude du séisme provoqué par le test nord-coréen est estimée à 4,85, alors qu'en 2013 le chiffre s'élevait à 4,9, a affirmé le secrétaire exécutif de l'organisation Lassina Zerbo.

"Hier nous avons évoqué la magnitude 5 en 2013 et celle potentielle s'élevant à 4,9. Mais aujourd'hui, nous parlons d'une magnitude 4,85, alors qu'elles étaient de 5 et de 4,9 de l'année passée", a déclaré M.Zerbo.

Pour le moment, les spécialistes ont réussi à établir que l'explosion survenue le 6 janvier avait un caractère anthropogène et n'était donc pas une catastrophe naturelle. La classification de l'explosion devrait être effectuée vendredi soir.

Mercredi 6 janvier, la Corée du Nord a annoncé avoir fait exploser avec "succès" une bombe à hydrogène ou bombe thermonucléaire. L'essai en question a eu lieu sur le polygone de Punggye-ri, site historique des tests nucléaires nord-coréens.

L'Institut américain de géologie (USGS) et l'agence de météorologie sud-coréenne ont détecté à cet endroit un séisme d'une magnitude située entre 4,2 et 5,1. Selon l'agence sud-coréenne, le séisme avait "un caractère artificiel".

Dossier:
Le test nord-coréen d'une bombe H (2016) (15)

Lire aussi:

Le CS de l'Onu prépare des mesures de rétorsion suite au test nord-coréen
Ban Ki-moon: l'essai nucléaire nord-coréen menace la stabilité
Le test nord-coréen d'une bombe H préoccupe le Kremlin
Essai nucléaire nord-coréen: la sécurité nationale russe est concernée
Tags:
Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), tests nucléaires, séisme, bombe à hydrogène, explosion, USGS (institut de veille géologique américain), Lassina Zerbo, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook