Ecoutez Radio Sputnik
    Porte-avions de l'United States Navy, premier navire de la classe Gerald R. Ford

    WSJ: La marine américaine en déclin

    © Wikipedia/ Navy photo by Mass Communication Specialist Second Class Aidan P. Campbell
    International
    URL courte
    8106081742

    La marine américaine n'a pas suffisamment de navires pour faire face à de nouvelles menaces mondiales. Selon l'analyste du Hudson Institute Seth Cropsey, les concurrents des Etats-Unis renforcent leur dispositif militaire et Washington risque de perdre son leadership.

    Dans un article publié par le Wall Street Journal Seth Cropsey, ancien sous-secrétaire à la Défense et directeur du Centre des forces navales du Hudson Institute relève qu'à l'heure actuelle la marine américaine est composée de 272 navires, soit deux fois moins qu'il y a 30 ans. Les projets du Secrétariat de la Défense, visant à porter le nombre de bâtiments de guerre à 308, ont peu de chances d'être entièrement réalisés. D'autant plus que le Pentagone a décidé de réduire le nombre de navires à construire et de moderniser plutôt ceux qui sont déjà en service.

    Seth Cropsey estime cependant qu'un grand nombre de navires joue un grand rôle en tant qu'effet dissuasif. Aussi, selon lui, la marine américaine doit disposer de 350 navires.

    L'expert trouve impératif à l'heure actuelle que la marine dispose de 16 porte-avions au lieu de 11. Afin d'assurer leur protection, 100 grands bâtiments de surface (destroyers et croiseurs) seraient nécessaires. Par ailleurs, le nombre de navires de ravitaillement doit être doublé et porté à 58. En ce qui concerne les bateaux de petite taille, plutôt que de réduire leur nombre de 52 à 40, comme le prévoit le Pentagone, il faudrait en construire 30 autres, souligne Seth Cropsey.

    L'ancien sous-secrétaire prête en outre une attention particulière aux sous-marins et aux navires amphibies. Selon les prévisions du Pentagone, vers 2020, Washington et Pékin posséderont chacun 70 sous-marins. Et même si les Etats-Unis conservent une supériorité qualitative, ils auront tout de même besoin de 90 sous-marins pour assurer la dissuasion nucléaire ainsi que pour d'autres fins, conclut M.Cropsey.

    Lire aussi:

    "La menace US force la Corée du Nord à la course aux armements"
    Troisième guerre mondiale? Non, trois conflits majeurs
    Trop tard de corriger les erreurs de 2015 pour Washington
    Tags:
    marine, forces navales, déclin, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik