International
URL courte
Crise migratoire (789)
24381
S'abonner

L'Union européenne exprime son mécontentement à l'égard d'Ankara car la Turquie ne s'acquitte pas pleinement de ses engagements quant à l'accueil des migrants.

En novembre 2015, Bruxelles et Ankara ont conclu un accord prévoyant une enveloppe de 3 milliards de dollars destinés à l'intégration de réfugiés syriens en Turquie. Cependant, l'afflux de migrants vers l'Europe via la Turquie n'est pas suffisamment endigué, lit-on dans The Financial Times. 

Lundi, le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans doit se rendre en Turquie afin de  "mettre les points sur les i" et inciter les autorités turques aux actions plus tangibles en la matière.

"Nous sommes complètement insatisfaits et nous poursuivrons nos tentatives afin d'être sûrs que nous obtenons les résultats dont nous avons convenus avec la Turquie", a lancé M.Timmermans cité par The Financial Times.

"Nous sommes loin d'être satisfaits", a-t-il poursuivi.

Depuis quinze jours, l'afflux des migrants accédant en Europe des pays du Proche-Orient a diminué. Pourtant, cette embellie de la situation est plutôt liée non pas aux efforts d'Ankara, mais aux intempéries rendant difficile la navigation à travers la Méditerranée, constate l'édition.

Suite à la signature de l'accord sur le versement à la Turquie de 3 milliards de dollars, le premier ministre turc Ahmed Davutoglu a déclaré ne pouvoir "fournir aucune garantie" quant à l'avenir de la crise migratoire en ajoutant que tout dépendrait de la situation en Syrie. 


Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
terrorisme, guerre, crise migratoire, Union européenne (UE), Frans Timmermans, Syrie, Turquie, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook