International
URL courte
1421646
S'abonner

C'est l'opération antiterroriste russe en Syrie qui a rendu possible le succès des forces armées irakiennes dans leur lutte contre Daech, estime un expert américain.

La chute des recettes pétrolières de Daech
© Photo. Ministry of Defence of the Russian Federation
Cela peut sembler bizarre, mais "même si le rôle de la campagne militaire syrienne de Moscou est amoindri ou passé sous silence dans les médias américains, elle jouit d'un très grand succès", a déclaré l'analyste politique et professeur américain Stephen F. Cohen dans une interview télévisée pour le John Batchelor Show. Il a qualifié la contribution apportée par les Russes d'"énorme".

"Moscou a aidé les militaires syriens à renforcer leurs positions pour qu'ils puissent faire face aux djihadistes de l'Etat islamique. Plus encore, l'opération russe, ainsi que celle des Etats-Unis, a contribué aux victoires en Irak", a souligné l'analyste se référant à la récente victoire à Ramadi.

"Quoique nous ne le reconnaissions pas, les Russes ont été nos partenaires militaires dans ces victoires. Il n'empêche que le lendemain, le Pentagone a déclaré qu'il ne partagerait pas avec la Russie ses données de reconnaissance sur les positions des djihadistes en Syrie", a-t-il ajouté.  

Selon M. Cohen, la position du Pentagone reflète la conviction de la Maison Blanche selon laquelle Bachar el-Assad (président syrien) doit s'en aller. Convaincue que sans chef d'état "il n'y aurait aucune opération terrestre en Syrie", la Russie quant à elle fera de son mieux pour que cela ne se produise pas.

Qui plus est, la Russie a frappé durement la source principale de revenu de Daech, longtemps considérée comme la plus riche organisation terroriste internationale grâce à son importante infrastructure pétrolière et ses contrebandes de pétrole. Les avions russes ont pratiquement détruit cette infrastructure.

Fait curieux, lors de son opération antiterroriste, Moscou a utilisé "des technologies dont le Pentagone ignorait l'existence", indique Stephen F. Cohen.


Lire aussi:

La Russie répond à Daech et venge l’Europe
Les scénarios pessimistes pour le monde en 2016
La Turquie exploite la Syrie pour parvenir à ces propres buts
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
militaires russes, combat, Pentagone, Stephen F. Cohen, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook