Ecoutez Radio Sputnik
    la Turquie et l'UE

    Migrants: déception de l'UE face à l'inaction d'Ankara

    © AP Photo / Osman Orsal
    International
    URL courte
    Crise migratoire (787)
    27400

    La Turquie obtient des fonds de la part de l'UE pour son effort de réduction des flux de migrants, mais l'Europe, ne voyant aucun résultat, est déçue par l'inaction du président turc et se déclare prête à reconsidérer son attitude envers Ankara dans un avenir proche.

    C'est ce qu'a déclaré Manfred Weber, chef du Parti populaire européen au sein du Parlement Européen, dans une interview au journal Süddeutsche Zeitung.

    Le sommet UE-Turquie a adopté un plan d'actions conformément auquel la Turquie doit contribuer à la réduction de l'afflux de migrants vers l'UE tout en assurant les meilleures conditions d'accueil de ces derniers sur son territoire. En échange, l'Europe s'est engagée à octroyer à Ankara trois milliards d'euros, à intensifier les pourparlers sur son intégration à l'Union Européenne et à lui accorder une libéralisation de visa.

    "Si, dans les semaines à venir, la partie turque ne prend pas de mesures à cet égard et que le nombre de réfugiés ne diminue pas sensiblement, l'Europe réexaminera ses rapports avec la Turquie, a déclaré M.Weber.

    Il explique par ailleurs la récente baisse des flots de migrants par les tempêtes qui ont fait rage dans la Méditerranée et non par les actions de la Turquie.

    Même réaction face à la passivité des autorités turques de la part du Ministre grecque à la migration Yannis Mouzalas qui a réitéré que la Turquie ne déploierait aucun effort afin de stopper la migration illégale.

    Cette opinion a été également partagée par le vice-président de la Commission Européenne Frans Timmermans.

    Dossier:
    Crise migratoire (787)

    Lire aussi:

    Les liaisons dangereuses Erdogan-Daech
    L'UE est "loin d'être satisfaite" d'Ankara
    Erdogan ne sera jamais un partenaire pour l'Occident
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    crise migratoire, migrants, réfugiés, Union européenne (UE), Europe, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik