Ecoutez Radio Sputnik
    Germany refugees

    L’Allemagne attend un autre million de réfugiés en 2016

    © REUTERS / Fabrizio Bensch
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    90368
    S'abonner

    Les autorités allemandes estiment qu’un million de réfugiés supplémentaire débarquera dans le pays en 2016, rapporte le quotidien allemand Der Spiegel.

    Cette déclaration a été faite par Ole Schröder, secrétaire d'Etat parlementaire au ministère allemand de l'Intérieur, lors de pourparlers avec le Commissaire européen aux Migrations et Affaires intérieures Dimítris Avramópoulos, a annoncé Der Spiegel.

    M.Schröder a critiqué les actions de la Commission européenne dans le contexte de la crise migratoire, déclarant que les mesures adoptées n'avaient pas donné les résultats escomptés. D'après lui, actuellement, en moyenne 4.000 personnes transitent chaque jour de Turquie en Grèce, puis en Allemagne.

    Le quotidien note que la Turquie ne pourra retenir que 200.000 personnes sur le flux total de migrants.

    L'Europe est confrontée à un véritable exode en provenance des pays du Proche-Orient, d'Afrique et même de la partie balkanique du continent. Il ne s'agit pas de travailleurs immigrés, mais de gens persécutés par la guerre et la famine, dont les problèmes sont aggravés par l'attitude méfiante, voire hostile des Européens à leur égard. Les forces d'extrême-droite profitent de ces sentiments négatifs pendant que l'Union européenne se divise sur la question migratoire.

     

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    "Les Frères musulmans sont derrière la crise migratoire en Europe"
    L'UE est loin d'avoir le leadership dans la crise migratoire
    Quand Ankara aggrave la crise migratoire
    La crise migratoire à l'origine de troubles dans plusieurs villes de l'Europe
    Tags:
    réfugiés syriens, crise migratoire, migrants, réfugiés, Spiegel, Commission européenne, Ole Schröder, Turquie, Grèce, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik