International
URL courte
Le test nord-coréen d'une bombe H (2016) (15)
9132
S'abonner

Selon certains spécialistes, la puissance de la bombe testée par la Corée du Nord ne permet pas d'affirmer qu'il s'agit d'une bombe à hydrogène.

La bombe testée mercredi dernier par la Corée du Nord n'était pas une bombe thermonucléaire, la puissance de l'explosion étant augmentée à l'aide d'isotopes supplémentaires, estime Lassina Zerbo, secrétaire exécutif de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO).

"Corée/Nord: explosion pas assez puissante pour une bombe H; mais l'hypothèse d'une fission dopée aux isotopes d'hydrogène plausible", a écrit M.Zerbo sur son compte Twitter.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un insiste pourtant qu'il s'agit d'une bombe thermonucléaire. Selon lui, ce test constitue un "acte d'autodéfense" de Pyongyang face aux démarches hostiles de Washington.

Le 6 janvier, la Corée du Nord a annoncé avoir effectué son premier essai de bombe à hydrogène. Réuni d'urgence, le Conseil de sécurité de l'Onu a reconnu à l'unanimité que Pyongyang avait violé quatre résolutions adoptées à son égard entre 2006 et 2013. Le Conseil de sécurité a également constaté que le nouveau test nord-coréen constituait une menace pour la paix et à la sécurité internationales.

Dossier:
Le test nord-coréen d'une bombe H (2016) (15)

Lire aussi:

Bombe H nord-coréenne: un non-évènement stratégique
Pyongyang annonce le succès de son premier test de bombe H
Test de bombe H: un bombardier US survole la Corée du Sud
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
bombe à hydrogène, test, Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO), Lassina Zerbo, Kim Jong-un, Pyongyang, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook