International
URL courte
37687
S'abonner

Pour les autorités polonaises, les propositions de la Commission européenne de mettre la Pologne sous la surveillance en raison de ses nouvelles lois sur les médias, sont associées à la surveillance allemande qui date de la Seconde Guerre mondiale.

Le ministre polonais de la Justice Zbigniew Ziobro s'est adressé à Günther Oettinger, commissaire européen à l'Économie et à la Société numériques, suite à la décision de la Commission européenne de mettre la Pologne sous la surveillance.

"Vous voulez mettre la Pologne sous surveillance. De tels mots prononcés par un homme politique allemand provoquent les pires des associations chez les Polonais, y compris chez moi. Je suis le petit-fils d'un officier polonais qui a combattu pendant la Seconde Guerre mondiale contre la "surveillance allemande" dans les rangs de l'Armia Krajowa (le plus important mouvement de résistance en Pologne sous l'occupation allemande en 1939-1945 — ndlr)",

a déclaré M. Ziobro cité par RadioPolsha.pl.

Günther Oettinger a proposé le 3 janvier dernier d'activer "le mécanisme d'Etat de droit" en mettant Varsovie "sous surveillance" pour sa réformedes médias publics. L'amendement à la loi polonaise sur les médias permet notamment de limoger sans explications les dirigeants de la Télévision et de la Radio publiques polonaises.

Les amendements confèrent également au ministre des Finances le droit de nommer les nouvelles directions et de modifier les statuts des médias publics afin de les rendre conformes aux aménagements votés par les parlementaires. Adopté le 30 décembre par le parlement du pays, le texte violemment critiqué par les journalistes polonais a signé le 7 janvier par le président Andrzej Duda.

La Commission européenne a demandé au gouvernement polonais des explications au sujet des amendements à la législation sur les médias publics. Dans une lettre envoyée de Bruxelles mercredi 30 décembre, le vice-président de l'exécutif communautaire, Frans Timmermans, a invité le chef de la diplomatie polonaise Witold Waszczykowski à fournir des informations attestant que le texte adopté était conforme à la législation européenne.

Volker Kauder, chef du bloc de l'Union chrétienne-démocrate et de l'Union chrétienne sociale (CDU/CSU) au parlement allemand, a proposé de sanctionner la Pologne pour violation des valeurs fondamentales de l'Union européenne.

Lire aussi:

Des députés allemands en faveur de sanctions contre la Pologne
Pologne: l'Etat renforce son contrôle sur les médias
En 2016, la Pologne sera le problème numéro un de l’UE
Des manifestations de masse "pour la démocratie" en Pologne
Tags:
loi, médias, Union européenne (UE), Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook