Ecoutez Radio Sputnik
    Angela Merkel et Vladimir Poutine. Archive photo

    Poutine "n'est pas la fiancée de l'Occident"

    © Sputnik . Host Photo Agency
    International
    URL courte
    76931

    Le président russe affirme ne pas avoir changé depuis l'époque de la grande amitié entre la Russie et l'Occident.

    La Russie est prête à trouver un compromis avec les pays occidentaux, mais les relations entre Etats ne sont pas les mêmes que celles qui unissent les gens, a estimé le président russe Vladimir Poutine dans une interview au quotidien allemand Bild.

    "Je ne suis pas un copain, une fiancée ni un fiancé, je suis président de la Fédération de Russie", a-t-il dit.

    La population de son pays compte 146 millions d'habitants, a-t-il rappelé. "Ces gens ont leurs intérêts et je suis tenu de les défendre".

    Un des journalistes lui a raconté qu'il existe une théorie qui suppose l'existence de deux Poutine: "L'un, jeune, a existé avant 2007, il a déclaré sa solidarité avec les Américains, Schröder (Gerhard Schröder 2ейше chancelier allemand entre 1998 et 2005, ndlr) était son ami. Puis, en 2007, il y a eu un autre Poutine".

    En 2000, Vladimir Poutine a rejeté toute confrontation en Europe et a appelé à tout faire pour la surmonter, a rappelé le journaliste. Mais aujourd'hui, la confrontation entre la Russie et l'Occident ne fait que s'aggraver. "J'ai une question directe à vous poser. Quand aurons-nous à nouveau le premier Poutine, l'ami de l'Occident?", a-t-il demandé.

    "Je n'ai jamais changé. Je me sens toujours jeune. Je suis toujours un ami de Schröder", a répliqué le président.

    Quant à l'actuelle chancelière allemande, Vladimir Poutine souligne qu'il la respecte. "C'est une personne ouverte et un bon professionnel", a indiqué M. Poutine en soulignant qu'il faisait confiance à la chancelière.

    Lire aussi:

    Promis, juré: Poutine ignorait que Merkel avait peur des chiens
    Les Américains doivent saisir la main tendue par Poutine
    Le Mali appelle Vladimir Poutine à l'aide
    Clinton: Vladimir Poutine possède un potentiel énorme
    Tags:
    interview, Bild, Gerhard Schröder, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Occident, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik