International
URL courte
Crise migratoire (789)
15401
S'abonner

Après les agressions sexuelles, le post de l'ancien employé de la gare centrale de Cologne jouit d’une popularité record.

Après les violences sans précédent survenues lors de la Saint-Sylvestre à Cologne, la gare centrale de cette ville ne cesse de défrayer la chronique. Ainsi, dans un post sur Facebook, Nick Hein, un ancien policier allemand, a fait part de ses souvenirs de service et a nommé les points faibles de la sécurité publique, rassemblant un nombre record de "j'aime" et de partages.

Mein Wort zum Sonntag. Heute mache ich mir wahrscheinlich ein paar Feinde.Ich war 11 Jahre Polizist der…

Опубликовано Nick Hein 10 января 2016 г.

Aujourd'hui combattant de l'UFC (Ultimate Fighting Championship), cet homme de 31 ans a exposé ses impressions sur le fonctionnement de cette gare. Selon lui, il s'agit d'un endroit particulier qui nécessite des gens tout aussi particuliers. Car on y trouve du vol organisé, du trafic de drogues, des sans-abri, et des suicides y sont commis, surtout durant les fêtes de Noël.

Le plus grand problème serait cependant le pickpocket, dont on compte entre 20 et 30 cas par jour en périodes de grande affluence. Le policier a remarqué que les délinquants les plus actifs appartenaient presque toujours au même groupe, à savoir "Africains du Nord attendant le traitement de leur demande d'asile".

Nick Hein n'arrive pas à comprendre comment il est possible de commettre des crimes sans la moindre crainte, alors qu'on attend la vérification de sa demande et qu'on peut se voir refuser l'asile à tout moment. La législation actuelle lui semble incompréhensible.
Pour lui, les griefs adressés aux policiers qui étaient en service pendant la nuit de la Saint-Sylvestre sont ridicules, tout comme la chasse aux demandeurs d'asile à laquelle se sont livrés les Allemands après ces tristes incidents.

Le post a eu un énorme succès sur Facebook, collectant plus de 211.000 "j'aime" et plus de 87.000 partages. Les internautes ont apprécié l'ouverture de l'ex-policier.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Violences à Cologne: Merkel annule sa visite à Davos
Après Cologne, une vague d’agressions sexuelles atteint la Finlande
Ministre allemand: les agressions de Cologne étaient préméditées
Agressions de Cologne: la police réduite au silence
Tags:
criminalité, crise migratoire, migrants, police, sécurité, Allemagne, Cologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik