International
URL courte
581325
S'abonner

Une explosion d'origine inconnue s'est produite mardi sur une place touristique du centre d'Istanbul, des victimes sont à déplorer. Selon les autorités turques, il s'agit d'un acte terroriste.

Une puissante explosion d'origine inconnue est survenue mardi matin dans le quartier touristique de Sultanahmet, près de la basilique Sainte-Sophie et de la Mosquée bleue, à Istanbul, faisant 10 morts et 15 blessés, selon un premier bilan officiel.

L'auteur de l'attentat-suicide est un djihadiste du groupe Etat islamique (EI), a affirmé le Premier ministre islamo-conservateur turc Ahmet Davutoglu.

"Nous avons déterminé que l'auteur de cette attaque terroriste à Sultanahmet est un étranger membre de Daech", a dit M. Davutoglu lors d'une brève déclaration télévisée à Ankara.

​La détonation, violente, a été entendue et ressentie à 10h18 locales (8h18 GMT) jusqu'à la place Taksim, à plusieurs kilomètres de distance de Sultanahmet, a confirmé à l'AFP un témoin qui se trouvait sur place.

De nombreuses ambulances et d'importants effectifs de police sont rapidement arrivés sur place, selon les images diffusées par les chaînes d'information turques. La police turque a bouclé le quartier historique, a constaté un journaliste de Reuters.

​Un responsable turc a précisé à l'AFP que neuf des dix victimes étaient allemandes. 

Le chef du gouvernement a indiqué que "toutes les victimes sont de nationalité étrangère", présentant ses condoléances à leurs familles et promettant de faire toute la lumière sur cet attentat qui a visé les touristes et de sévir contre cette organisation.

Cette explosion intervient alors que la Turquie est en état d'alerte maximum depuis l'attentat le plus meurtrier survenu sur son sol, qui a fait 103 morts le 10 octobre devant la gare centrale d'Ankara. Cette attaque a été attribuée par le gouvernement islamo-conservateur au groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a convoqué une réunion de crise à Ankara. Les principaux responsables de la sécurité, dont le ministre de l'Intérieur Efkan Ala et le chef des renseignements secrets (MIT), Hakan Fidan, étaient notamment appelés à y participer, a indiqué une source gouvernementale à l'AFP.

A l'issue d'une réunion d'urgence autour de M. Davutoglu, le porte-parole du gouvernement Numan Kurtulmus a annoncé plus tôt que l'auteur de l'attentat avait été identifié comme un Syrien né en 1988, sans toutefois donner son nom.

Dans l'après-midi, M. Kurtulmus a indiqué à la presse que cette personne était tout récemment entrée en Turquie depuis la Syrie.

Lire aussi:

La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Frappes américaines en Syrie: Moscou réagit
Pas de passeport vaccinal, mais un «pass sanitaire»: «Macron est un menteur», selon Philippe Pascot
Washington affirme que le prince saoudien MBS a «autorisé» une opération pour «capturer ou tuer» Khashoggi
Tags:
explosion, Istanbul, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook