International
URL courte
16213
S'abonner

Le nombre de migrants a augmenté de 60 personnes par jour en décembre dernier à 200 en début d’année.

Les autorités autrichiennes constatent que Berlin renvoie de plus en plus de migrants à sa frontière avec l'Autriche, en indiquant que ces derniers ne peuvent pas obtenir l’asile en Allemagne, annonce la Radio Liberté.

"Les attaques contre les femmes allemandes probablement perpétrées par des migrants lors des fêtes du Nouvel an ont obligé la chancelière Angela Merkel à réviser partiellement sa politique des portes ouvertes pour les demandeurs d'asile", indique la radio.

Le nombre de migrants a augmenté de 60 personnes par jour en décembre dernier à 200 en début d’année. Il n'est pas exclu que la Suède et le Danemark procèdent eux aussi à un durcissement des contrôles à leurs frontières, sur le modèle de l'Allemagne.

La plupart des migrants qui n'ont pas été admis en Allemagne étaient des Afghans désireux d’obtenir l'asile politique non plus dans ce pays, mais dans les pays scandinaves. Il y avait aussi des ressortissants de l'Irak, de l'Iran, du Maroc et de l'Algérie.

Entretemps, l'Autriche a renforcé les contrôles à sa frontière avec la Slovénie, en expulsant plus de 1.500 migrants depuis le début de l'année.

Plus d'un million de migrants clandestins, dont plus de 500.000 Syriens, sont arrivés en Europe par la Méditerranée depuis le début de l’année 2015. Parmi les migrants et les réfugiés 49% sont des Syriens. Les Afghans sont 21%, suivis par les Irakiens (8%), les Erythréens (4%), les Pakistanais (2%) les Somaliens (2%) et les Nigériens (2%).

Lire aussi:

Violences à Cologne: Merkel annule sa visite à Davos
L’Europe en révolte contre la politique d’Angela Merkel
Angela Merkel perd sa force à cause de sa politique chaotique
Tags:
migrants, Autriche, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik