Ecoutez Radio Sputnik
    F-15E Strike Eagle. Archive photo

    Le Pentagone prend le risque de tuer des civils pour affaiblir l’EI

    © Flickr/ U.S. Department of Defense/Cory W. Bush
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    11946
    S'abonner

    Malgré la présence de nombreuses habitations civiles autour de la réserve d'argent liquide de l'EI à Mossoul, la coalition a décidé de la détruire, selon la CNN.

    La coalition dirigée par les Etats-Unis a décidé de détruire la réserve d'argent liquide de l'EI à Mossoul, tout en étant consciente du risque de faire beaucoup de victimes parmi la population civile, annonce la CNN.

    An F-15E
    © Photo. US Air Force / Staff Sgt. Aaron Allmon
    Auparavant, il a été annoncé que l'armée de l'air américaine avait  mené lundi dernier une frappe contre une réserve d'argent liquide du groupe Etat islamique, à Mossoul dans le nord de l'Irak, dans le cadre des efforts de la coalition internationale visant à entraver les activités financières des djihadistes. Deux bombes de 900 kg ont été larguées, rasant le bâtiment qui contenait des millions de dollars en liquide.

    Le quartier où se trouvait le bâtiment est habité par un grand nombre de civils, ce qui rendait l'opération délicate. Le commandement militaire américain était prêt à réaliser la frappe à condition de ne pas faire plus de 50 morts parmi les civils.  Pour minimiser les dégâts, il a été décidé de frapper à l'aube. Selon les estimations préliminaires, l'opération a fait de cinq à sept morts parmi les civils.

    Selon la CNN, le Pentagone déclarait dernièrement qu'il examinerait chaque cible individuellement  et serait prêt à tolérer les victimes civiles pour détruire des objectifs importants.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    La coalition menée par les USA a effectué 26 frappes en Syrie et Irak
    Lavrov: l'insolence de la coalition est source de l'arrogance turque en Irak
    Tags:
    civils, lutte antiterroriste, frappe aérienne, victimes, Etat islamique, Pentagone, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik