International
URL courte
Crise migratoire (789)
22175
S'abonner

L'Europe s'est avérée "vulnérable" face à la crise migratoire, a jugé la chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence à Mayence, près de Francfort.

"Nous n'avons pas encore obtenu l'ordre et le contrôle que nous souhaiterions avoir", a dit la chancelière.

Bien que la crise migratoire provoque une remise en cause de l'espace Schengen de libre circulation, Angela Merkel a estimé que le marché européen "souffrirait énormément" si les frontières entre les pays membres de l'EU se refermaient.

"Personne ne doit agir comme si on peut avoir la monnaie unie sans pouvoir franchir les frontières avec une relative facilité", a-t-elle déclaré.

La chancelière croit que pour garder l'unité de l'espace Schengen, il faut renforcer les contrôles aux frontières extérieures de l'Union européenne.

Le 11 janvier, une vingtaine de personnes ont agressé six ressortissants pakistanais à Cologne. Deux des victimes ont été hospitalisées. Le même jour, cinq participant à cette attaque ont en outre blessé un Syrien de 39 ans.

Les cas de violence à l'encontre de migrants ont suivi les troubles qui avaient eu lieu la nuit du réveillon du Nouvel An 2016 à Cologne. Un millier de jeunes "d'apparence arabe ou nord-africaine" y ont commis une série d'agressions sexuelles contre des femmes. Des faits similaires ont eu lieu dans d'autres villes allemandes la nuit de la Saint-Sylvestre, dont Hambourg, Berlin, Francfort-sur-le-Main, Stuttgart et Bielefeld. A l'approche du Nouvel an, quatre réfugiés syriens ont violé deux filles âgées de 14 et 15 ans à Weil am Rhein (Bade-Wurtemberg). La police n'a divulgué les faits que le 7 janvier suite à de nombreuses requêtes de la part des médias.

Les événements qui se sont produits en Allemagne ont déclenché une vague d'indignation dans le monde entier.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Sécurité à la gare de Cologne: un ex-policier fait le buzz
Allemagne: chasse à l'étranger en plein Cologne
Plus de 500 plaintes enregistrées après les agressions de Cologne
Après Cologne, une vague d’agressions sexuelles atteint la Finlande
Tags:
crise migratoire, Espace Schengen, migrants, frontière, zone euro, Angela Merkel, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook