International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
51473
S'abonner

Les Etats-Unis se disent préoccupés par les dommages collatéraux occasionnés par les bombardements russes en Syrie, mais refusent dans bien des cas de confirmer la véracité des informations qui en font état.

Les Etats-Unis ne peuvent pas confirmer les informations selon lesquelles les Forces aérospatiales russes ont bombardé une école dans la province d'Alep, en Syrie, a déclaré mardi le porte-parole de la diplomatie américaine John Kirby.

Certains médias occidentaux ont rapporté lundi, citant l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) basé à Londres, que 10 enfants avaient été tués lors d'une frappe aérienne russe contre une école dans la province d'Alep.

"Nous avons vu ces informations et nous les avons trouvées très inquiétantes", a déclaré M.Kirby.

"Cependant, je ne peux pas confirmer à quel point elles sont exactes", a-t-il ajouté.

Le ministère russe des Affaires étrangères avait auparavant indiqué qu'il considérait les assertions au sujet des victimes civiles en Syrie comme un élément de la guerre de l'information. A cette occasion, Moscou a vivement critiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Selon la diplomatie russe, cette organisation n'emploie que deux personnes, ce qui permet de remettre en cause la véracité de ses informations.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

L'aviation russe a réalisé 1.097 frappes en Syrie depuis le début de l'année
Syrie: les frappes russes poussent les djihadistes à se retirer de Damas
Les frappes russes ont permis d'éviter le pire scénario en Syrie
Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Tags:
frappe aérienne, école, Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Département d'Etat des Etats-Unis, ministère russe des Affaires étrangères, John Kirby, Alep, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook