Ecoutez Radio Sputnik
    Le leader nord-coréen Kim Jong Un

    La Corée du Nord vante ses progrès dans le domaine nucléaire

    © REUTERS / KCNA
    International
    URL courte
    Nucléaire coréen (374)
    6182
    S'abonner

    Le récent essai d’une nouvelle bombe H ayant confirmé la "pertinence de ses paramètres techniques", et le programme nucléaire de Pyongyang a franchi une nouvelle étape, annonce l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) dans un communiqué publié sur son site officiel.

    La Corée du Nord, poursuit la KCNA, est désormais dotée d'"ogives thermonucléaires compactes et standardisées pour missiles balistiques" et d'"armes de choc ultramodernes capables de transporter des armes nucléaires aux quatre coins du monde sans aucune restriction, que ce soit par voie terrestre, maritime ou aérienne".

    Le communiqué indique également que l'essai effectué récemment ne visait à "menacer" aucun pays. Toujours est-il que Pyongyang, préoccupé par la "politique hostile des Etats-Unis envers la Corée du Nord", le considère comme indispensable pour assurer sa sécurité.

    Dans la foulée, le leader nord-coréen Kim Jong-un a exhorté son gouvernement à "renforcer, aussi bien quantitativement que qualitativement, l'armement nucléaire du pays capable de frapper à tout moment les puissances impérialistes, notamment les Etats-Unis, en cas d'éventuelles velléités de leur part sur l'indépendance de la Corée du Nord".

    Le 6 janvier, Pyongyang a déclaré avoir effectué son premier essai d'une bombe H. Selon le dirigeant du pays Kim Jong-un, ce test était une "mesure d'autodéfense" du pays "face aux risques de guerre nucléaire provoqués par les impérialistes conduits par les Etats-Unis".

    Dimanche, un bombardier stratégique américain B-52 doté de missiles de croisière avec des ogives nucléaires est arrivé en Corée du Sud. Les Etats-Unis examinent la possibilité d'envoyer près des côtes sud-coréennes leur porte-avions Ronald Reagan.

    Le commandant des forces américaines en Corée du Sud, le général Curtis Scaparrotti, a ordonné de maintenir les troupes en état d'alerte permanente face aux "provocations" de la Corée du Nord, envisageables après son test de la bombe H réalisé le 6 janvier, écrit l'agence sud-coréenne Yonhap.

    Dossier:
    Nucléaire coréen (374)

    Lire aussi:

    L’essai de bombe H par Pyongyang sème le doute
    Test d’une bombe H: Kim Jong-un évoque une "mesure d'autodéfense"
    Test de bombe H: un bombardier US survole la Corée du Sud
    Tags:
    thermonucléaire, tests nucléaires, bombe à hydrogène, nucléaire, Kim Jong-un, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik