International
URL courte
Crise migratoire (789)
18244153
S'abonner

Un groupe de migrants a attaqué un bus d’écoliers britanniques revenant d’un voyage scolaire.

Une bande de migrants a attaqué lundi matin un bus transportant 35 écoliers et 9 enseignants, terrifiant les jeunes dont certains n'ont que 12 ans, rapporte le quotidien britannique le Daily Express.

Un des enfants a eu une crise d'épilepsie après l'attaque, qui a gâché le voyage des écoliers.

Le car rempli d'élèves de la Portee High School dans l'île de Skye (Ecosse) qui revenaient d'un voyage scolaire circulait à travers la ville portuaire lorsque des migrants l'ont caillassé.

Après l'incident, Drew Millar, conseiller municipal de Skye, a indiqué: "D'après l'information dont je dispose, en passant par Calais, le bus avec des enfants a été attaqué par des migrants".

"Le bus a été endommagé, cependant il a pu continuer son chemin. Heureusement, personne n'a été blessé", a-t-il poursuivi.

Cet incident témoigne de la violence croissante des migrants à Calais. Dans leurs tentatives d'atteindre la côte britannique, ils s'arment et ont recours à des actions de plus en plus désespérées.

Par le passé, évoquant la régularité alarmante des affrontements entre les migrants et la police, les camionneurs ont à plusieurs reprises averti que la montée en puissance des violences ferait prochainement des victimes.

La tristement célèbre Jungle située près de la ville de Calais abrite aujourd'hui 7.000 migrants, venant principalement d'Afrique de l'est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Les réfugiés de Calais font peur aux camionneurs
La crise migratoire à l'origine de troubles dans plusieurs villes de l'Europe
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Tags:
crise migratoire, incident, migrants, Calais, Écosse, Royaume-Uni, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook