International
URL courte
21254
S'abonner

Dans une interview exclusive accordée à l’agence Sputnik, l'expert turc sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme Metin Gurcan a exhorté les autorités turques à tirer les leçons de l'attentat d'Istanbul afin d'éviter des conséquences imprévisibles.

En outre, selon l'expert, l'explosion perpétrée mardi dernier dans le centre touristique d'Istanbul par un kamikaze, faisant 10 morts et 15 blessés, doit pousser Ankara à réfléchir à son rôle dans la lutte contre Daech.

"L'explosion survenue sur la place de Sultanahmet n'est qu'un début. Nous sommes au seuil de graves bouleversements, l'attentat d'Istanbul constituant le précurseur d'une série d'attaques terroristes", a déclaré Metin Gurcan.

Selon M.Gurcan, l'ampleur des activités djihadistes en Turquie est sous-évaluée, ce qui s'explique par le fait que l'auteur de l'attentat-suicide a été identifié très rapidement. Par conséquent, il était surveillé par les services de renseignement turcs, mais la police n'a rien entrepris afin de l'empêcher de commettre son acte.

"L'attentat d'Istanbul a des particularités considérables par rapport aux attaques perpétrées l'année dernière à Ankara et à Suruc. Pour la première fois, un terroriste de provenance étrangère à commis un attentat en Turquie, choisissant des étrangers comme cible de son attaque, ce qui témoigne de la globalisation du terrorisme", indique l'analyste.

En outre, la situation est aggravée par le fait que le terrorisme prend de l'ampleur, séduisant la jeunesse. Le nombre de jeunes prêts à sacrifier leur vie pour le djihadisme augmente. Après un entraînement militaire, de jeunes filles et garçons, dotés d'armes et d'explosifs, représentent une bombe à retardement capable de détonner n'importe où et n'importe quand.

C'est pourquoi, si la Turquie ne tire pas les leçons de la situation actuelle, estime Metin Gurcan, les conséquences de l'attentat d'Istanbul pourraient être imprévisibles. La Turquie doit mener une politique extérieure franche, visant la coopération avec la communauté internationale sur la lutte contre l'EI, prévoyant l'échange des données de reconnaissance, la création de centres de coordination communs et le renforcement du contrôle frontalier.

"La Turquie doit devenir un Etat avancé dans la lutte contre le terrorisme, sinon, elle devra verser un lourd tribut. Ce processus est déjà lancé, comme l'a prouvé l'attentat d'hier", a conclu Metin Gurcan.

Lire aussi:

Attentat d'Istanbul: trois Russes interpellés pour appartenance à Daech. VIDÉO
Attentat d'Istanbul: une guide turque sauve des touristes allemands
Turquie: blackout informationnel après l'attentat d’Istanbul
Sur les lieux de l’explosion dans le centre d’Istanbul
Tags:
terrorisme, cibles, services secrets, attentat, Etat islamique, Suruc, Ankara, Istanbul, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook