International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
38437
S'abonner

Tout en restant sceptique quant aux intérêts de Moscou en Syrie, la Maison Blanche admet que la Russie sera une partie intégrante du règlement politique au Proche-Orient, écrit un journal américain.

Malgré des contradictions persistantes entre Moscou et Washington sur bien des défis internationaux, la Russie devient pour les Etats-Unis un partenaire de plus en plus important sur le dossier syrien — diplomatique et sécuritaire, constate le Washington Post.

"Des contacts réguliers s'effectuent à présent entre diplomates, militaires et services de renseignement dans le cadre de la coopération russo-américaine sur le dossier syrien. Moscou et Washington ont mis au point une procédure délicate de prévention d'incidents dans l'espace aérien saturé de la Syrie, où n'importe quel malentendu risque d'avoir des conséquences catastrophiques", relève le quotidien.  

Par ailleurs, selon un représentant haut placé de l'administration américaine, la Russie devient un participant à part entière du processus de règlement politique de la guerre civile en Syrie. 

"Bien que nous soyons toujours sceptiques quant aux intérêts et intentions de Moscou en Syrie, nous nous rendons très bien compte que les Russes seront une partie intégrante du règlement politique de ce conflit, et nos contacts en sont la preuve", a-t-il déclaré. 

Selon le Washington Post, la disposition de Barack Obama à coopérer avec la Russie montre sans doute que le président américain commence à évaluer adéquatement la situation au Proche-Orient. 

"Pour le président Obama, la disposition à coopérer avec (son homologue russe Vladimir) Poutine est un acte de réalisme ou de désespoir politique et ce, en fonction du point de vue. Certains affirment pourtant que dans le cas de la Syrie, c'est la même chose", résume le quotidien américain. 

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

"Les USA doivent reconnaître la justesse de la politique russe en Syrie"
Washington se prend pour la colombe de la paix en Syrie
Des analystes américains louent l’opération aérienne russe en Syrie
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Tags:
règlement, conflit, guerre, Vladimir Poutine, Barack Obama, Washington, Proche-Orient, Moscou, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik