International
URL courte
23128
S'abonner

Un attentat à la voiture piégée s'est produit, mercredi soir, près d'un commissariat de police dans la province sud-ouest de Diyarbakır.

Selon Reuters, l'explosion a tué 5 personnes et a fait 39 blessés, endommageant plusieurs maisons voisines.

Pour l'heure, aucun groupe terroriste n'a revendiqué le crime. Mais les autorités du pays pointent déjà du doigt les membres du Parti des travailleurs du Kurdistan.

Dans le même temps, des détails sur un autre acte terroriste perpétré en Turque cette semaine ont été révélés mercredi par le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

Une explosion perpétrée mardi par un kamikaze sur la place de Sultanahmet, centre touristique d'Istanbul, a fait 10 morts et 17 blessés.

Lors d'un briefing à Istanbul, télévisé par CNN, le chef du gouvernement turc a déclaré que le kamikaze était arrivé en Turquie en tant que réfugié.

"L'homme n'était pas un suspect, ni placé sous la surveillance de la police. Il est arrivé en Turquie comme réfugié. Après cet acte, la police enquête sur ses liaisons", a-t-il indiqué. 

Auparavant, le président turc a déclaré que l'attentat avait été commis par un kamikaze en provenance de Syrie, mais plus tard les médias turcs ont précisé que le terroriste avait la nationalité saoudienne.

Lire aussi:

"N'empêchez pas Erdogan de mener la Turquie à la catastrophe"
Explosion dans le centre d'Istanbul, des victimes
Erdogan: "Il n’y a pas de problème kurde en Turquie!"
Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Tags:
voiture piégée, kamikaze, attentat, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Ahmet Davutoglu, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook