International
URL courte
62309
S'abonner

La signature de la vente à l'Inde de 36 avions de combat Rafale lors de la visite de François Hollande à New Delhi, fin janvier, n'est pas exclue mais pas encore certaine, a déclaré jeudi le ministre français de la Défense, sur BFMTV.

"Je n'anticipe jamais ce genre de chose", a dit Jean-Yves Le Drian, cité par Reuters. "J'espère que ça pourra se faire. Ce n'est pas exclu mais ce n'est pas acté."

L'Inde négocie l'ajout d'une option à sa commande ferme de 36 avions Rafale de Dassault Aviation évaluée à 9,1 milliards de dollars, a-t-on appris de source proche du dossier.

Le contrat est "politiquement prêt" pour être signé lors de la visite de François Hollande prévue du 25 au 27 janvier, affirme-t-on cependant de source gouvernementale indienne.

Le Rafale est un avion de combat multirôle de quatrième génération développée par le constructeur français Dassault Aviation pour la marine et l'armée de l'air françaises. Il a effectué son premier vol en 1986. Il a été mis en service dans la marine nationale et l'armée de l'air française respectivement en 2004 et en 2006.

La commande de 36 avions remplace un contrat négocié pendant plus de trois ans et portant sur 126 Rafale.

 

Lire aussi:

La France vendra 36 Rafale à l’Inde, mais…
Le contrat sur la vente de chasseurs Rafale à l'Inde toujours en suspens
Rafale: les négociations franco-indiennes patinent
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
Rafale, Dassault Aviation, Jean-Yves Le Drian, François Hollande, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook