International
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
19816183
S'abonner

Pour le ministre français de la Défense, les démarches entreprises par Moscou dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique sont insuffisantes.

Les efforts déployés par la Russie en vue de venir à bout de l'EI ne suffisent pas pour convaincre Paris que la lutte antiterroriste figure parmi les priorités de Moscou en Syrie, a déclaré Jean-Yves Le Drian sur BFMTV.

Sondage

Selon vous, de quel pays les frappes contre Daesh sont-elles les plus efficaces?
  • De la France
    2.0% (46)
  • Des États-Unis
    2.5% (56)
  • De la Russie
    88.8% (2029)
  • Du Royaume-Uni
    0.3% (7)
  • De l'Arabie Saoudite
    0.6% (13)
  • De la Syrie
    3.5% (80)
  • Aucun des pays mentionnés ci-dessus
    2.3% (53)

"Avec les Russes, il faut qu'on clarifie bien l'objectif principal. Si l'objectif principal est d'éliminer Daech (…), il faut que les Russes considèrent qu'il faut d'abord frapper Daech, et ce n'est pas tout à fait le cas, car ils ont une tendance très forte de frapper d'abord les insurgés, l'opposition modérée qui combat contre Bachar el-Assad", explique le ministre.

"Pour que les Russes affirment leur position anti-Daech, il faut frapper Daech au cœur, et en ce qui concerne la Syrie, c'est à Raqqa, à Deir ez-Zor, des sites comme cela, — ils les frappent, mais pas suffisamment encore", a indiqué M.Le Drian.

Le ministre a précisé que sous le terme "opposition modérée" il entendait les groupes anti-Assad "qui vont dans le cadre du processus de Vienne et qui se sont organisés pour discuter avec le régime de la décision politique transitoire".

Dans le même temps, il a estimé nécessaire de poursuivre le dialogue avec Moscou sur le problème syrien et sur la situation dans l'ensemble du Proche-Orient.

Répondant à l'appel du président syrien Bachar el-Assad, la Russie a lancé le 30 septembre dernier une opération aérienne contre les positions des groupes terroristes, dont l'EI et Front al-Nosra, sur le territoire syrien. Au 25 décembre 2015, l'aviation russe a effectué plus de 5.200 sorties aériennes en Syrie.

La France fait partie de la coalition anti-EI dirigée par les Etats-Unis qui mène des frappes en Syrie comme en Irak. Au cours de 2015, les forces françaises ont effectué environ 400 frappes aériennes contre l'EI, dont près de 270 après les attentats du 13 novembre à Paris.

Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

Lutte de la coalition contre l'EI: la parole, mais les actes?
La coalition US accuse la Russie pour faire oublier ses propres bavures en Syrie
Poutine et Hollande prônent une large coalition contre l'Etat islamique
Syrie: des dizaines de frappes russes pour soutenir l'opposition modérée
Tags:
opposition modérée, lutte antiterroriste, coalition, dialogue, opposition, opération militaire, frappe aérienne, Etat islamique, Jean-Yves Le Drian, Bachar el-Assad, Syrie, France, Irak, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook