Ecoutez Radio Sputnik
    Etudiant. Image d'illustration

    Les réfugiés syriens et iraniens mieux instruits que les Autrichiens

    © Flickr/ Mohamed Somji
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    252122
    S'abonner

    Le service public de l'emploi d'Autriche (AMS) a découvert que de nombreux réfugiés syriens et iraniens avaient de meilleures qualifications que les Autrichiens sans-emploi.

    Les migrants se mettent à quitter l'Autriche
    © REUTERS / Ognen Teofilovski
    L'AMS a examiné les qualifications d'environ 900 demandeurs d'asile en Autriche. L'objectif de cette étude était de savoir si les compétences des réfugiés leur permettaient de travailler dans certains secteurs, rapporte le site d'actualité en ligne The Local.

    Les résultats ont été présentés mardi par Johannes Kopf, chef de l'AMS. Selon l'étude, les Syriens et les Iraniens ont généralement des diplômés universitaires ou ont au moins un diplôme du secondaire. Et à l'inverse, ce sont les réfugiés afghans qui sont les moins qualifiés. En moyenne, les demandeurs d'asile de sexe féminin sont plus instruites que les demandeurs d'asile masculins.

    M.Kopf s'est dit particulièrement impressionné par le niveau d'éducation des Syriens et des Iraniens. Environ 90% des Iraniens et 70% des Syriens, qui ont participé au bilan de compétence, avaient continué leur formation après le secondaire. Environ 40% des réfugiés iraniens et irakiens ont des diplômes universitaires.

    Quant aux réfugiés afghans, seul un tiers d'entre eux avaient terminé leur scolarité obligatoire et environ un tiers ne sont jamais allé à l'école.

    "Des décennies de guerre ont laissé des empreintes évidentes en Afghanistan. Ces gens manquent également d'expérience professionnelle à cause de l'économie sous-développée du pays et ne sont donc souvent pas adaptés ici en Autriche," a noté M.Kopf.

    Bien que la possibilité de trouver un emploi en Autriche soit plus grande avec un meilleur niveau d'éducation, l'intégration sera toujours difficile. Beaucoup de réfugiés parlent très peu l'allemand et n'ont pas de réseaux en Autriche qui peuvent les aider à trouver un emploi.

    L'année dernière, environ 17.300 demandeurs d'asile enregistrés cherchaient du travail. Le ministre autrichien des Affaires sociales Rudolf Hundstorfer estime que, en 2016, ce nombre augmentera à environ 30.000 personnes. Selon lui, l'intégration rapide des réfugiés sur le marché du travail sera un défi majeur pour l'Autriche.

    L'Autriche a enregistré 90.000 demandeurs d'asile en 2015, une hausse de plus de 200% par rapport aux 28.000 de 2014.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Ecologie et migrants: deux principales menaces au développement en 2016
    Au Danemark, les migrants financeront leur séjour avec leurs effets personnels
    Le parti de Merkel veut fermer les frontières aux migrants
    Combien d'infractions ont commis les migrants en 2015?
    À Calais, un bus d’écoliers attaqué par des migrants
    L’Europe, première destination au monde pour les migrants
    L'Autriche met en garde l'Europe contre des attentats pour la fin d'année
    Attentats de Paris: deux suspects arrêtés en Autriche
    Tags:
    réfugiés syriens, crise migratoire, migrants, migration, réfugiés, Vienne (Autriche), Autriche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik