Ecoutez Radio Sputnik
    Pétrole

    Les cinq conflits pétroliers catastrophiques

    © AP Photo / Hasan Jamali
    International
    URL courte
    7396

    Le pétrole a plusieurs fois représenté une ressource très attirante lors du XXe et XXIe siècles, et également une cause de conflits militaires sanglants. Cependant, le prix payé par les agresseurs en quête d’or noir a toujours été beaucoup plus élevé qu’ils ne l’envisageaient au départ.

    Les plans dressés par les belligérants avaient souvent pour but d'obtenir le contrôle des gisements de pétrole, une source pour l'industrie et l'armée. Mais les conséquences prouvent que les agresseurs n'ont jamais raison. The National Interest a présenté une liste des 5 conflits militaires pétroliers les plus importants.

    La Seconde Guerre mondiale: l'océan Pacifique et l'Asie du sud-est

    En décembre 1941, le Japon a pris la décision d'entrer en guerre contre les Etats-Unis. Les autorités japonaises voulaient que leur pays occupe une place dominante dans la région de l'océan Pacifique. Cependant, le point de rupture pour cette attaque était l'embargo sur les livraisons pétrolières imposé en août 1941 par les Etats-Unis et les pays européens, suite aux opérations militaires japonaises en Chine et en Indochine française.

    Le Japon avait besoin de produits pétroliers pour son industrie, ainsi que pour ses forces maritimes et aériennes. Le pays n'avait pas de ressources intérieures propres en pétrole. Ainsi, les autorités devaient soit renoncer à leurs ambitions, soit passer à l'offensive pour mettre la main sur les gisements pétroliers de l'Asie du sud-est. Elles ont choisi la guerre.

    L'agression n'a pas donné de bons résultats pour le Japon. Ni l'élimination des forces maritimes américaines à Pearl Harbor, ni la conquête des gisements pétroliers asiatiques n'ont permis au pays de résoudre son problème énergétique. Les livraisons pétrolières vers les îles japonaises étaient confrontées à de grandes difficultés, d'ailleurs aggravées par le blocage sous-marin imposé contre le pays. Finalement, le conflit a fini par la chute de l'empire japonais.

    La Seconde Guerre mondiale: Stalingrad

    Vers 1942, lors de la guerre en Europe, l'Allemagne nazie a décidé de changer la direction de son offensive, suite à une perte considérable de forces. Les plus forts détachements de l'armée allemande ont été concentrés alors au sud du territoire européen de l'Union soviétique, afin d'être dirigés vers les riches gisements pétroliers du Caucase.

    Lors des activités militaires, les forces allemandes ont été divisées en deux parties, dont l'une s'était dirigée vers la Volga et la ville de Stalingrad, et l'autre a effectué une tentative d'occupation des gisements aux environs de Grozny et Bakou. Finalement, l'Allemagne nazie n'a rien obtenu. Les forces soviétiques ont mis fin à toutes les tentatives d'occupation.

    La guerre irano-irakienne de 1980-1988

    L'époque des années 1980 qui a vu l'essor considérable de l'industrie pétrolière a été marqué par de nouveaux conflits liés à l'or noir. Les huit années sanglantes de la guerre entre l'Iran et l'Irak ont mené à l'affaiblissement des deux pays. Ce conflit a impliqué non seulement des opérations terrestres, mais également des frappes destinées à détruire les infrastructures pétrolières de l'ennemi.

    Lors de la guerre, les décisions controversées de l'Iran ont entraîné l'implication des Etats-Unis qui est devenue un point tournant du conflit. Le soutien américain aux forces irakiennes et les frappes effectuées ont extrêmement affaibli les capacités militaires de l'Iran. La conquête pour le pétrole a abouti par une crise de l'industrie pétrolière des deux pays.

    L'invasion irakienne au Koweït

    L'expérience des années passées n'a rien enseigné aux autorités irakiennes, et en 1991 les forces de Saddam Hussein ont pénétré chez leur voisin, le Koweït. Il semble que l'une des causes essentielles était justement le désir de mettre la main sur les ressources pétrolières de ce pays. L'armée irakienne a réussi à vaincre les forces koweïtiennes.

    Cependant, la guerre n'a pas fini avec ça. L'invasion a eu un effet très négatif sur les relations irako-américaines, bien que les Etats-Unis aient soutenu l'Irak lors du conflit récent avec l'Iran. Malgré l'ultimatum présenté à l'Irak par l'Organisation des nations unies, le dirigeant irakien a refusé de retirer ses troupes du Koweït. Alors, les Etats-Unis ont envoyé 500.000 militaires qui ont détruit la puissance irakienne qui a ainsi perdu ses positions régionales.

    Les guerres américaines en Irak

    Savoir si les guerres menées par les Etats-Unis en Irak étaient liées, et dans quelle mesure, au pétrole, pourrait faire l'objet de longues discussions. Ce qui est évident, c'est les dépenses énormes pour toutes ces affaires militaires. Selon The National Interest, le prix de l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis en 2003 sera encore payé par les contribuables américains lors de décennies à venir.

    Lire aussi:

    Le pétrole tombe à son minimum de 11 ans
    Les faillites se multiplient dans le secteur américain du pétrole et du gaz
    Le cours du pétrole Brent a atteint son plus bas niveau depuis 2004
    L'OPEP maintient la production de pétrole au niveau actuel
    Tags:
    pétrole, Seconde Guerre mondiale, Irak, Iran, États-Unis, Allemagne, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik