International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
7532
S'abonner

A l’approche des négociations entre le gouvernement syrien et son opposition, à Genève, la chaîne russe RT a interviewé le colonel Talal Silo, un représentant des Forces démocratiques syriennes.

Les discussions de Genève, censées relancer les relations entre le gouvernement et l'opposition syriens, auront lieu le 25 janvier prochain et seront axées sur la lutte contre les djihadistes de Daech.

Les correspondants de RT ont rencontré le colonel Talal Silo dans le camp des Forces démocratiques syriennes, près de la ville Hassaké dans le nord de la Syrie, théâtre de combats contre Daech.

C'est dans l'armée syrienne que le colonel a commencé sa carrière militaire. Quand la guerre civile a éclaté, Talal Silo a rejoint l'Armée syrienne libre avant de passer dans les rangs des Forces démocratiques syriennes, où il combat actuellement l'Etat islamique.

"Malheureusement, aussitôt après le début de la révolution, les groupes radicaux islamistes en ont profité. Aujourd'hui, dans les rangs de l'opposition, la confrontation s'aggrave entre Forces démocratiques syriennes et extrémistes. Ainsi, il n'y a pas d'unité ni d'autorité ferme, même dans l'opposition. La situation est devenue incontrôlable", raconte-t-il.

Les Forces démocratiques syriennes ont réalisé des succès majeurs dans leur lutte contre Daech, et ce, sur tous les fronts, affirme l'interlocuteur de la chaîne. Dans l'espace d'une année, ils ont repris plus de 2.000 puits de pétrole, privant ainsi les terroristes d'importantes sources de financement.

"L'ennemi de mon ennemi est mon ami" est un proverbe qui guide les Forces démocratiques syriennes. A leur tour, elles approuvent les attaques aériennes russes contre Daech et se disent prêtes à collaborer.

"En ce qui concerne les raids aériens russes, si leur objectif principal est de vaincre les terroristes, nous les approuvons. Nous luttons du même côté. Nous croyons que les actions militaires russes apportent un appui à nos troupes", indique le colonel.

En dépit du fait que les Forces démocratiques syriennes font partie de l'opposition syrienne, elles ne luttent pas contre Bachar el-Assad. Leur ennemi, Daech, menace la sécurité du pays et du monde entier.

"Les Forces démocratiques syriennes ont été créées pour combattre Daech. Nous pensons que ce groupe terroriste constitue une menace plus grave pour la Syrie que son gouvernement. Dans l'avenir, quand nous aurons défait l'EI, nous souhaitons que le système multipartite soit rétabli", explique M.Silo.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

L'aviation russe a réalisé 1.097 frappes en Syrie depuis le début de l'année
"Les USA doivent reconnaître la justesse de la politique russe en Syrie"
Unité et intégrité territoriale, priorités de Moscou en Syrie
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Tags:
opposition, Forces démocratiques syriennes (FDS), Armée syrienne libre (ASL), Etat islamique, Talal Silo, Bachar el-Assad, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook