Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammad Javad Zarif

    Téhéran: les sanctions seront levées aujourd'hui

    © AP Photo / Ahmed Saad, Pool
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    14412

    Les sanctions frappant l'Iran en raison de son programme nucléaire seront levées samedi, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.

    Selon le ministre, c'est une nouvelle positive pour l'Iran et pour le Proche-Orient.

    "Aujourd'hui, c'est un bon jour pour le peuple iranien, les sanctions seront levées", a déclaré M.Zarif cité par Reuters.

    Il a ajouté qu'il s'agissait aussi d'un bon jour "pour la région" et "pour le monde".

    Comme il a été annoncé précédemment, le rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur la mise en œuvre par l'Iran de l'accord sur son programme nucléaire devait être publié ce samedi. M.Zarif est arrivé à Vienne pour faire une déclaration commune sur l'exécution de cet accord entre Téhéran et les six médiateurs internationaux.

    L'AIEA doit confirmer le respect par l'Iran des clauses de l'accord nucléaire. Cette confirmation donne le feu vert à la levée de toutes les sanctions imposées par le Conseil de sécurité de l'Onu et d'une part des sanctions de l'UE et des Etats-Unis.

    Dans la nuit du 13 au 14 juillet, l'Iran et le groupe des 5+1 (Six médiateurs internationaux pour le nucléaire iranien: Russie, Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Chine et Allemagne) sont parvenus à un accord historique sur le règlement du problème nucléaire iranien. De longues négociations ont abouti à l'adoption d'un plan d'action conjoint dont l'accomplissement engageait la levée de toutes les sanctions économiques et financières adoptées contre l'Iran par le Conseil de sécurité, les Etats-Unis et l'Union européenne.

    La levée des sanctions intervient en échange de la vérification du caractère pacifique du programme nucléaire de Téhéran. Dans le cadre de l'accord, l'Iran se charge de réduire à 300 kg ses réserves d'uranium enrichi, le surplus devant être évacué à l'étranger, notamment en Russie.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2015) (124)

    Lire aussi:

    Publication de rapport de l'AIEA: l'Iran s'attend à une levée des sanctions
    Une loi américaine qui contredit les accords sur le nucléaire iranien
    L'UE suspend la levée des sanctions contre l'Iran
    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Tags:
    sanctions, levée des sanctions, accord historique, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Conseil de sécurité de l'Onu, Union européenne (UE), Mohammad Javad Zarif, Vienne, Proche-Orient, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik