International
URL courte
Crise migratoire (789)
15891
S'abonner

Le chancelier autrichien Werner Faymann a annoncé qu'en raison de la situation avec les réfugiés, les règles de Schengen en Autriche ont été "annulées temporairement".

Les autorités autrichiennes ont décidé de restreindre temporairement l'accord de Schengen et imposent une surveillance accrue à toutes les personnes arrivants dans le pays, a déclaré le chancelier autrichien Werner Faymann.

"Le contrôle de toute personne venant dans notre pays, a été renforcé", a-t-il déclaré dans un entretien au journal autrichien Oesterreich.

D’après M. Faymann, les autorités du pays ont l’intention de suivre l’exemple de l’Allemagne qui "a renforcé le contrôle de ses frontières et qui refoule des réfugiés". Ainsi, selon le chancelier, les gens qui ne possèdent pas le statut officiel de réfugié, ou qui ne font pas de demandes appropriées en Autriche, seront expulsés.

"Chaque personne qui passe le contrôle aux frontières doit avoir une carte d'identité valide et doit la présenter à la demande des autorités autrichiennes. Et si l’UE ne le fait pas, si elle ne protège pas les frontières extérieures de (l’espace) Schengen, c’est l’existence de l’accord, lui-même, qui est caduc", a-t-il ajouté.

Plus tôt, un certain nombre de pays européens, dont la Norvège, la Suède et le Danemark, avaient rétabli temporairement des contrôles à leurs frontières nationales afin de limiter l'afflux de réfugiés dans leur pays.

Selon les données actualisées de l'agence européenne Frontex, dans les dix premiers mois de 2015, environ 1,2 million de migrants sont arrivés dans l'UE. Ainsi, l'Allemagne a accueilli environ 1,1 million de migrants en 2015. Près de 250.000 réfugiés y sont arrivés clandestinement. La Commission européenne a reconnu que la crise migratoire actuelle était la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale.

 

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Les Allemands ne croient pas en Merkel
Elle s'appelle Angela Merkel, et elle est Syrienne
Le parti de Merkel veut fermer les frontières aux migrants
"Les migrants doivent vivre selon les valeurs européennes"
Tags:
réfugiés syriens, contrôles, crise migratoire, frontière, réfugiés, Union européenne (UE), Werner Faymann, Denmark, Espace Schengen, Suède, Autriche, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik