International
URL courte
L'épidémie d'Ebola (93)
12112
S'abonner

Les autorités sierra-léonaises ont affirmé que 109 personnes ont été placées en quarantaine après la mort d'une étudiante mardi, cette annonce intervenant un jour après celle de la fin de l'épidémie dans la région.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé vendredi qu'une jeune femme de 22 ans, décédée la semaine dernière non loin de la frontière avec la Guinée-Conakry, avait eu des tests positifs au virus Ebola.

Poutine annonce la création du médicament le plus efficace contre Ebola
© AFP 2019 DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Pour le moment, 109 personnes susceptibles d'avoir eu des contacts avec la jeune femme ont été hospitalisées, dont 28 sont considérées à haut risque, a annoncé lors d'une conférence de presse Ishmael Tarawally, représentant du Bureau de la sécurité nationale (ONS).

Quant à ce nouveau cas confirmé, il s'agit d'une jeune femme de 22 ans, Marie Jalloh, décédée dans la ville de Magburaka (province Nord). Elle était tombée malade la semaine dernière et est morte le 12 janvier.

Aucun autre cas n'avait été signalé jusqu'à samedi, ont assuré des sources au sein des services médicaux sierra-léonais.

Dossier:
L'épidémie d'Ebola (93)

Lire aussi:

Les chercheurs russes ont breveté un vaccin contre Ebola
Le vaccin contre Ebola viendra-t-il de Chine?
Essais prometteurs d’un vaccin anti-Ebola chez l’homme
Ebola: la Grèce antique déjà touchée?
Tags:
morts, épidémie, victimes, Ebola, OMS, Ishmael Tarawally, Afrique, Guinée-Conakry, Sierra Leone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik