International
URL courte
Crise migratoire (789)
551026
S'abonner

En Allemagne les manifestants se sont rassemblés à Stuttgart pour soutenir les demandeurs d'asile et pour protester contre les initiatives qui ont suivies les violences à Cologne. Dans le même temps, les manifestants ont cherché à s'excuser pour les agressions dont ont été victimes de jeunes Allemandes le jour du réveillon du Nouvel an.

La manifestation qui a eu lieu samedi à Stuttgart a été organisée par des églises, des syndicats et divers autres groupes pour protester contre les attaques contre les réfugiés. 7.000 personnes ont pris part à la manifestation, selon la police.

Deux groupes de jeunes activistes dont la Jeunesse Tunisienne et l'Association turco-allemande toutes deux basées à Cologne ont organisé une action afin de demander pardon pour les agressions commises au Nouvel An. Les jeunes gens se sont disposés près de l'entrée de la principale gare de Cologne tenant des dizaines de roses blanches dans les bras. Les activistes invitaient les femmes de passage à prendre des roses.

16 janvier 2016: des réfugiés présentent des fleurs aux passants manifestant contre les violences près de la gare de Cologne en Allemagne de l'ouest, où des centaines de femmes ont été agressées par des migrants majoritairement arabes ou originaires d’Afrique du Nord.
© AFP 2019 PATRIK STOLLARZ
16 janvier 2016: des réfugiés présentent des fleurs aux passants manifestant contre les violences près de la gare de Cologne en Allemagne de l'ouest, où des centaines de femmes ont été agressées par des migrants majoritairement arabes ou originaires d’Afrique du Nord.

"Les événements du réveillon du Nouvel An n'ont pas été perpétrés en notre nom", lisait-on dans un petit papier noué à chaque rose. "Mais nous condamnons le fait que l'extrême droite profite de ces faits".

Selon un Tunisien interrogé par Sputnik, la réaction des gens dans la rue était différente. "La majorité des passants étaient contents de voir que les Tunisiens et les migrants des autres nationalités avaient organisé une telle manifestation. D'autres disaient: +Vous n'avez rien à voir avec ça+".

Des réfugiés syriens offrent des fleurs aux passants lors d'une manifestation contre les violences organisée le 16 janvier près de la gare de Cologne, en Allemagne de l'ouest, où des centaines de femmes ont été violées par des migrants.
© AFP 2019 PATRIK STOLLARZ
Des réfugiés syriens offrent des fleurs aux passants lors d'une manifestation contre les violences organisée le 16 janvier près de la gare de Cologne, en Allemagne de l'ouest, où des centaines de femmes ont été violées par des migrants.

Le scepticisme de la population allemande vis-à-vis de la politique d'ouverture d'Angela Merkel à l'égard des réfugiés croît considérablement en raison de la multiplication des attaques commises par des réfugiés contre les femmes allemandes. Près de 60% des personnes interrogées pensent que l'Allemagne ne peut faire face à la crise migratoire, alors que 48% des sondés déclaraient avoir peur des réfugiés, indique Focus.

Après ces incidents inédits, la chancelière a promis de réduire au minimum les conséquences négatives de cette crise, notamment de diminuer le nombre de migrants arrivant dans le pays, en renforçant les mesures législatives et en prônant des mesures européennes et internationales.
Toutefois, l'Office fédéral allemand des migrations et des réfugiés affiche la tendance contraire: les réfugiés continuent d'arriver en masse. En seulement deux semaines, 51.395 demandes d'asile ont été enregistrées par les autorités.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Après Cologne, les Allemandes apprennent à frapper les points sensibles
Sécurité à la gare de Cologne: un ex-policier fait le buzz
Violences à Cologne: Merkel annule sa visite à Davos
Allemagne: chasse à l'étranger en plein Cologne
Tags:
migrants, manifestation, Cologne, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook